Culture
URL courte
Par
1312
S'abonner

D’importantes découvertes archéologiques ont été faites cette année dans le village allemand de Pömmelte qui abrite un sanctuaire préhistorique ressemblant à Stonehenge. Des chercheurs ont notamment mis au jour des restes d’habitations humaines à proximité du sanctuaire, un détail qui diffère du site britannique.

Le magazine Archaeology a publié dans son dernier numéro un article décrivant les résultats des fouilles menées par des archéologues en 2020 à Pömmelte, dans le land allemand de Saxe-Anhalt, où se trouvent les restes d’un sanctuaire circulaire rappelant Stonehenge.

Découverte en 1991 grâce à la photographie aérienne, cette structure emblématique comprend plusieurs anneaux concentriques formés par d'anciens fossés et remblais. Elle est de taille similaire à Stonehenge, le diamètre du fossé extérieur est d'environ 115 mètres, mais à la différence qu’elle est composée de piliers en bois. C’est pour cette raison que les scientifiques ont donné au complexe le nom de Woodhenge.

Des fouilles archéologiques menées depuis 2005 ont permis de découvrir des sépultures de plusieurs hommes, ainsi que les restes de plusieurs dizaines de femmes et d'enfants avec des traces de mort violente: ils ont été tués et jetés dans un fossé probablement après des sacrifices rituels.

Les archéologues ont également trouvé de nombreux tumuli et des tombes individuelles à proximité du complexe. Selon l'analyse au radiocarbone, le complexe a fonctionné pendant 400 ans de 2400 à 2050 avant J.-C., en même temps que Stonehenge.

Les résultats de nouvelles fouilles

Les fouilles de 2020 ont apporté une nouvelle découverte. Il s'est avéré qu'à côté du complexe du culte, il y avait une grande colonie pour cette époque. Les chercheurs ont cartographié les contours de 65 maisons rectangulaires mesurant de 15 à 30 mètres. Tous les bâtiments ont une structure similaire: ils sont orientés d'ouest en est et chaque maison a une seule porte sur son côté sud.

Les scientifiques pensent qu’une telle maison pouvait abriter une grande famille de 20 à 30 personnes et que la population totale du village dépassait le millier d’âmes, ce qui est beaucoup pour le début de l'âge du bronze.

Selon les chercheurs, il s’agit de la plus grande colonie de cette époque jamais découverte en Allemagne centrale. La datation au radiocarbone montre qu’elle existait simultanément au complexe rituel. Il s’agit donc d’une autre différence par rapport à Stonehenge, à côté duquel les archéologues n'ont pas encore trouvé de traces d’habitations humaines.

De Pömmelte à Stonehenge?

Les archéologues ont longtemps considéré Stonehenge et d'autres structures rituelles dans ses environs comme un phénomène local, une invention britannique sans précédent dans le reste de l'Europe. Mais les fouilles à Pömmelt et dans d'autres endroits d'Allemagne, notamment dans la commune de Goseck, toujours en Saxe-Anhalt, indiquent que ces structures néolithiques reflètent une tradition commune des peuples habitant l’Europe à la fin du néolithique et au début de l'âge du bronze.

Ce point de vue est confirmé par les découvertes faites par les archéologues à Pömmelte. En particulier, la poterie qui y a été trouvée appartient à des échantillons typiques de la culture campaniforme répandue en Europe occidentale et en Grande-Bretagne à l’époque.

De surcroît, une comparaison des résultats d'analyses d'échantillons d'ADN obtenus lors de l’analyse des tombes à Pömmelte et dans les environs de Stonehenge a montré qu'il s'agissait de personnes génétiquement très proches qui ont migré dans les années 2800 avant J.-C. des steppes de la mer Noire, d'abord vers le centre de l'Allemagne puis vers les îles britanniques.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Le Drian: «Il est urgent de dire à l'Iran que cela suffit»
«Une catastrophe»: Michel Cymes sur la suspension des activités physiques des enfants pendant la pandémie
Tags:
sanctuaire, Allemagne, Stonehenge, découverte, archéologie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook