Culture
URL courte
Par
62811
S'abonner

Une plaque sur laquelle est inscrite une bénédiction adressée aux fidèles d’une église chrétienne du Ve siècle a été découverte par des archéologues dans le nord d’Israël. Ce petit morceau de pierre livre plusieurs détails sur la vie religieuse de l’époque.

Des fouilles préventives menées sur le trajet d’une future route dans la vallée de Jezreel ont permis à des archéologues israéliens de découvrir une plaque portant les noms des fondateurs d’une église chrétienne du Ve siècle, rapporte le Jerusalem Post.

​Il s’agit d’un fragment de pierre portant un texte en grec ancien qui commence par les mots «le Christ né de Marie», une formule largement utilisée au début des divers textes de l’époque, servant de bénédiction et de protection contre le mal.

Apparemment, la plaque se trouvait à l'origine à l'entrée du bâtiment, là où les gens pouvaient la voir car elle les appelait à prier pour les fondateurs de l’église:

«Le Christ né de Marie. Cette œuvre du plus pieux et craignant Dieu évêque [Théodo]sius et de l’humble Th[omas] a été construite à partir du socle. Quiconque entre doit prier pour eux», indique l’inscription traduite par Leah Di Segni, chercheuse à l'Institut d'archéologie de l'université hébraïque de Jérusalem.

Elle explique que l'inscription salue ceux qui entrent et les bénit, ce qui signifie, en outre, que le bâtiment était une église et non un monastère car les églises s’adressaient aux croyants à leur entrée, alors que les monastères avaient tendance à ne pas le faire.

Son fondateur

Les chercheurs indiquent que la plaque a été incorporée dans un mur et n’excluent pas que la pierre ait été réutilisée comme matériau de construction. Il est probable que le bâtiment s'était effondré et avait été reconstruit.

Quant à son fondateur Théodose, il était l’archevêque régional de la métropole de Beit She’an à laquelle appartenait à l’époque la localité de Taiba où l’objet a été retrouvé. Son nom figurait dans les documents liés aux réunions des archevêques du Ve siècle, a expliqué au quotidien l’archéologue Yardenna Alexandre, de l'Autorité des antiquités d'Israël (AAI).

Le quotidien rappelle que selon les lois israéliennes, des fouilles préventives doivent être effectuées avant tout projet de construction. Les personnes issues des communautés concernées sont généralement invitées à y participer. Une mesure destinée, selon l’AAI, à susciter chez les habitants de l’intérêt pour l’archéologie et le patrimoine du pays.

Lire aussi:

Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Un sondage donne la personnalité politique préférée des Français
Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Après un échange sur le racisme, Booba vire Jean Messiha du plateau de TPMP
Tags:
église, chrétiens, archéologues, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook