Culture
URL courte
Par
1180
S'abonner

Des travaux de rénovation dans un bar populaire de Séville ont révélé, à la grande surprise des archéologues, que son bâtiment servait à l’origine de hammam et avait été construit il y environ huit siècles.

 

Situé au centre de la ville espagnole de Séville, le bar populaire Cervecería Giralda est désormais considéré comme un monument historique unique en son genre, écrit El Pais.

La raison? Les travaux de rénovation qui s’y déroulent depuis l’été dernier et qui ont mené à la découverte de peintures murales de haute qualité remontant XIIe siècle, à l’époque du califat almohade. Les archéologues ont notamment établi qu’à l’origine, le bâtiment abritait des bains publics.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Sevilla de Tapas (@bartapassevilla)

«Le plus important est que nous ayons réalisé que le bassin était entièrement peint de haut en bas, avec une décoration géométrique de haute qualité […] Les dessins ont été réalisés en ocre rouge sur blanc, et de grands fragments ont été conservés sur les murs et les plafonds voûtés. C'est le seul bain arabe qui a survécu avec une décoration intégrale. Jusqu'à présent, les seuls exemples connus avaient de la peinture seulement au niveau des plinthes», explique Alvaro Jiménez, l’archéologue qui supervise les travaux.

Le plafond avec 88 lucarnes

D’après les archéologues, il s’agit d’une découverte importante qui aide à comprendre à quoi auraient pu ressembler d'autres bains de l'époque almohade, notamment à Séville, qui était l'une des deux capitales de l'empire des Almohades, l’autre étant Marrakech.

En particulier, les fouilles ont mis au jour 88 lucarnes de taille et de formes différentes qui ont été percées dans le plafond pour servir de puits de lumière.

Après la fin des travaux le mois prochain, le bar à tapas de 202 mètres carrés réouvrira, conservant ses éléments principaux dont le comptoir en bois et carreaux muraux traditionnels posés par son architecte Vicente Traver en 1923.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
histoire, archéologie, rénovation, bar
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook