Culture
URL courte
Par
23540
S'abonner

Le Premier ministre a tenté de rassurer le monde de la culture fragilisé par la fermeture des cinémas et théâtres. Rappelant le plan de relance qui lui est consacré, Castex a voulu montrer que le gouvernement n’est pas «leur ennemi». Quant à la cérémonie des César, il a sobrement signalé qu’elle n'avait pas été à son goût.

L’exécutif travaille dur pour aider le secteur culturel français à surmonter la crise sanitaire. En raison du Covid, cinémas et théâtres restent fermés, poussant ces secteurs au chômage.

«Je suis là pour que la culture française et les acteurs culturels passent ce cap difficile, et qu’ils comprennent que la nation à travers nous fait tout pour eux», assure Castex dans une interview à BFM TV le 16 mars.

Le Premier ministre rappelle que la France a débloqué 7,4 milliards d’euros d’aide pour le secteur.

«La culture, c’est important, parce qu’ils ont envie de travailler et parce que nos concitoyens ont besoin, soif, de culture», insiste Jean Castex.

Des Сésar 2021 pas à son goût

Quant à la cérémonie des César, marquée cette année par de multiples revendications politiques d’acteurs, le Premier ministre a simplement déclaré qu’il y a eu «des cérémonies peut-être de meilleure tenue».

Le locataire de Matignon a néanmoins confié comprendre la détresse du secteur: «Le fait que les acteurs de la culture soient désespérés par cette situation, par le fait qu’ils ne puissent plus exercer, finalement, s’explique».

Quelques jours plus tôt, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot avait fermement critiqué la cérémonie 2021, affirmant sur RTL que «le côté "meeting politique" de cette affaire a nui à l'image du cinéma français, alors qu'il est massivement aidé».

Une cérémonie mouvementée

Les César ont cette année été marqués par des actes pouvant être jugés choquants et des déclarations politiques et militantes. Le point le plus controversé de la cérémonie a été l’intervention de la comédienne Corinne Masiero qui est montée sur scène dans un costume de peau d’âne ensanglanté, avant de se mettre entièrement nue face au public.

Sur son dos, un message taclait le Premier ministre: «Rends-nous l’art, Jean».

«Je voudrais leur dire simplement, à travers leur manifestation, qu'ils ne se trompent pas de cible: leur ennemi, ce n'est pas le gouvernement», a réagi l’intéressé.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Tags:
Jean Castex, Académie des César, cinéma, artistes, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook