Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Le premier test d'un missile balistique russe Voevoda d'ici à la fin de 2004

    Défense
    URL courte
    0 1 0 0

    Le premier test d'un missile balistique russe Voevoda devrait avoir lieu d'ici à la fin de l'année, a annoncé le ministre russe de la Défense, Sergueï Ivanov.

    Le premier test d'un missile balistique "Satan" devrait avoir lieu d'ici à la fin de l'année, a annoncé le ministre russe de la Défense, Sergueï Ivanov, au cours d'une conférence du président avec des membres du gouvernement.

    Vladimir Poutine a demandé instamment au ministre d'utiliser la terminologie russe. Le missile RS-20 Voevoda est désigné SS-18 "Satan" dans la classification de l'OTAN.

    Sergueï Ivanov a annoncé que cette année les Troupes de missiles stratégiques (RVSN) avaient procédé à six tirs et que deux autres seraient encore réalisés. Un tir d'un missile stratégique "Topol-M" est également programmé.

    Le ministre de la Défense a aussi relevé qu'en 2004 la marine de guerre avait tiré dix missiles balistiques intercontinentaux et qu'un autre le serait d'ici à la fin de l'année.

    Sergueï Ivanov a également évoqué les deux tirs d'exercice réussis de missiles depuis un sous-marin et un silo terrestre "Topol". Le premier a été effectué en immersion en mer d'Okhotsk, depuis un submersible de la Flotte russe du Pacifique. Il a frappé la cible située dans la partie européenne de la Russie.

    Le deuxième tir a été effectué par les RVSN dans la région d'Arkhangelsk (nord-ouest de la Russie), depuis un silo "Topol". Le missile a frappé une cible située au Kamtchatka (Extrême-Orient russe). Les missiles ont été suivis par les stations terrestres d'alerte aux missiles, qui ont confirmé leur fiabilité, a indiqué le ministre.

    Vladimir Poutine a chargé le ministre de la Défense de faire des propositions pour la remise de distinctions aux employés de l'entreprise "Progress" et aux militaires des troupes spatiales qui ont préparé et réalisé le lancement de la nouvelle fusée russe "Soyouz-2".

    Dans son rapport concernant ce lancement le ministre a souligné qu'un grand pas avait été accompli par l'industrie russe étant donné que cette fusée avait été conçue à partir de technologies numériques exclusivement russes et pouvait être utilisée à des fins tant militaires que civiles.

    Sergueï Ivanov a également annoncé que la capacité d'emport de la fusée avait été accrue de 800 kilogrammes et que la séparation de la charge utile s'opérait avec une plus grande précision.

    Lire aussi:

    Un missile balistique Topol lancé depuis le cosmodrome de Plessetsk
    Un missile balistique russe Yars atteint sa cible au Kamtchatka
    Poutine supervise en personne 4 tirs de missiles balistiques
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik