Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    ABM: les chefs d'état-major russe et américain évoqueront le déploiement du bouclier antimissile en Europe

    Défense
    URL courte
    0 01

    Le chef d'état-major général des forces armés russes, Iouri Balouïevski et son homologue américain, Michael Mullen, examineront les questions du déploiement du système ABM en Europe et la coopération militaire bilatérale à Washington du 3 au 7 décembre, a indiqué lundi une source au ministère russe de la Défense.

    MOSCOU, 3 décembre - RIA Novosti. Le chef d'état-major général des forces armés russes, Iouri Balouïevski et son homologue américain, Michael Mullen, examineront les questions du déploiement du système ABM en Europe et la coopération militaire bilatérale à Washington du 3 au 7 décembre, a indiqué lundi une source au ministère russe de la Défense.

    "Le chef d'état-major général, le général d'armée Iouri Balouïevski, se rendra aux Etats-Unis en visite de travail pour rencontrer le président du Comité des chefs d'États-majors interarmes, l'amiral Michael Mullen", a déclaré cette source, avant d'ajouter que "les perspectives du développement des relations militaires entre la Russie et les Etats-Unis seraient au c�ur de ces entretiens".

    En outre, MM. Balouïevski et Mullen discuteront de l'implantation du système américain de défense antimissile en Europe, a fait savoir l'interlocuteur de l'agence.

    Au cours de son séjour aux Etats-Unis, le chef d'état major général se rendra sur la base navale de Kings Bay (Etat de Géorgie) où il visitera un centre de formation des équipages de sous-marins et montera à bord de l'un d'entre eux.

    Les 24 et 25 août 2007, le commandant en chef des forces navales russes, l'amiral Vladimir Massorine, s'était rendu aux Etats-Unis où il avait rencontré l'amiral Mullen, alors chef d'état-major de la marine américaine. L'entretien avait porté sur le renforcement de la confiance réciproque entre les forces navales des deux pays.

    Washington envisage d'installer dix missiles intercepteurs en Pologne et un radar en République tchèque. Le premier de ces missiles pourrait entrer en service d'ici à 2011, alors que le déploiement des dix intercepteurs devrait être terminé en 2013 au plus tard.

    Lire aussi:

    Corée du Sud: la Russie réagit aux tirs de semonce présumés contre ses bombardiers
    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Ce test de QI n’a que trois questions mais la plupart des gens échouent à y répondre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik