Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Flotte russe de la mer Noire: la Russie garantira l'intangibilité de ses installations côtières

    Défense
    URL courte
    0 101
    MOSCOU, 16 janvier - RIA Novosti. La Russie garantira l'intangibilité des installations côtières de la Flotte russe de la mer Noire en Ukraine, malgré toutes les provocations, a déclaré mercredi à RIA Novosti Igor Dygalo, porte-parole de la Marine de guerre russe.

    D'après un préavis d'un tribunal de la région de Kherson (Ukraine), un radar du système MARS-75, utilisé par la Flotte russe, doit lui être retiré en faveur du ministère ukrainien des Transports.

    "Le commandement de la Marine de guerre russe estime que ces actes sont illégitimes et contredisent les accords de base de 1997. Je tiens à souligner une nouvelle fois que les décisions des instances judiciaires locales ukrainiennes relatives aux accords bilatéraux sur la Flotte de la mer Noire n'ont pas de force juridique", a expliqué le militaire.

    "Les installations hydrographiques et de navigation de la Flotte sont sous protection renforcée, ce qui exclut toute action de provocation et garantit leur fonctionnement stable pour la sécurité de la navigation", a noté le capitaine de vaisseau.

    Selon lui, des instructions correspondantes en vue de garantir l'intangibilité de ces ouvrages ont déjà été données au commandement de la Flotte de la mer Noire.

    La flotte russe de la mer Noire est basée en Crimée depuis sa fondation sous Catherine II vers 1780, après le rattachement définitif du Khanat de Crimée (1783) et du littoral de la mer Noire à l'Empire russe. Sébastopol est le seul port "en eaux chaudes" de la Marine russe. La Crimée, cédée à l'initiative de Nikita Khrouchtchev à l'Ukraine, à l'occasion du "300e anniversaire de la réunification des deux pays", a fait partie de la Fédération de Russie jusqu'en 1954.

    Lire aussi:

    Exercices d’envergure de la Marine russe en mer Noire
    Les tout premiers tirs de missiles Kalibr depuis la mer Noire
    Deux sous-marins dernier cri vont se joindre au groupe naval russe en Méditerranée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik