Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    La Douma dénonce l'accord avec l'Ukraine sur les systèmes de préalerte

    Défense
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 25 janvier - RIA Novosti. La Douma a pris la décision vendredi de dénoncer l'accord avec l'Ukraine sur les systèmes de préalerte contre les attaques de missiles et le contrôle de l'Espace signé à Kiev le 28 février 1997.

    Le président du comité parlementaire pour les affaires de la CEI, Alexeï Ostrovski (Parti libéral démocrate), a noté dans son intervention à la Douma que cet accord avait joué un rôle notable dans l'obtention de la stabilité stratégique et de la parité nucléaire dans le monde. Pourtant, la durée de service des installations de préalerte situées sur le territoire ukrainien (Sébastopol et Moukatchevo) avait expiré en 2005 et leur contribution à la réalisation des missions assignées sera de ce fait minimale. Ces dernières années, la Russie met l'accent sur la création de nouveaux centres de radars sur son propre territoire, par exemple à Armavir, près de Krasnodar, dans le sud.

    "Le retrait de la Russie de cet accord ne signifie toutefois pas la fin de la coopération militaro-technique avec l'Ukraine. En témoigne l'accord bilatéral sur le prolongement de la durée de service d'un système de missiles dont le concepteur se trouve en Ukraine", a rappelé le député.

    Lire aussi:

    «Seule l’Ukraine peut arrêter la guerre civile en respectant les accord de Minsk»
    Les USA invitent l’Ukraine à ne pas essayer de renouer avec l’arme nucléaire
    Aux Pays-Bas, le parlement ignore la voix de ses citoyens sur le dossier ukrainien
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik