Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Un sous-marin russe traverse l'Arctique sous les glaces

    Défense
    URL courte
    0 0 0

    Un sous-marin nucléaire de la flotte russe du Nord est passé sans émersion sous les glaces de l'Arctique pour atteindre le Pacifique, a déclaré mardi à Moscou le porte-parole de la marine russe Igor Dygalo.

    MOSCOU, 30 septembre - RIA Novosti. Un sous-marin nucléaire de la flotte russe du Nord est passé sans émersion sous les glaces de l'Arctique pour atteindre le Pacifique, a déclaré mardi à Moscou le porte-parole de la marine russe Igor Dygalo.

    "Aujourd'hui, à 04h00, heure de Moscou (00h00 GMT), le sous-marin nucléaire Riazan a jeté l'ancre dans la base sous-marine de la flotte russe du Pacifique, à Vilioutchinsk (Kamtchatka), après plus de 30 jours de trajet", a-t-il déclaré.

    Le commandant en chef de la marine russe, l'amiral Vladimir Vyssotski, a pour sa part rappelé que le rôle de la marine consistait à garantir la sécurité des activités économiques maritimes, y compris en Arctique, en vertu de la doctrine navale russe.

    "Les sous-mariniers russes n'ont pas perdu leur expérience de longs trajets sous la glace, et ils ont démontré avec dignité la qualité de l'école russe des missions compliquées sur les latitudes arctiques", a-t-il affirmé, évaluant les résultats de cette mission.

    Le sous-marin nucléaire stratégique K-44 Riazan (projet 667 BDR Kalmar, ou Delta-III selon le code OTAN) est entré dans l'arsenal de la flotte russe du Nord en 1982. Avec une vitesse maximale de 14/25 noeuds, il déplace 10.600/13.050 tonnes et peut descendre à 450/380 m de profondeur. Son équipage est de 130 personnes, son autonomie de 90 jours. Le sous-marin est doté de 16 missiles balistiques RSM-50 Sineva.

    Lire aussi:

    Massifs, silencieux, rapides… les meilleurs sous-marins du monde
    La Marine russe bientôt équipée du plus grand sous-marin au monde
    Un amiral russe évalue les chances de retrouver des débris du sous-marin San-Juan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik