Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Les 5 premières brigades terrestres seront équipées d'Iskander d'ici 2015 (source) - 2

    Défense
    URL courte
    0 0 0

    Cinq brigades des Troupes terrestres sur l'axe occidental seront rééquipées en systèmes de missiles Iskander d'ici 2015, a annoncé à RIA Novosti vendredi une source interne au ministère russe de la Défense.

    MOSCOU, 7 novembre - RIA Novosti. Cinq brigades des Troupes terrestres sur l'axe occidental seront rééquipées en systèmes de missiles Iskander d'ici 2015, a annoncé à RIA Novosti vendredi une source interne au ministère russe de la Défense.

    Dans son Message annuel à l'Assemblée fédérale mercredi, le président Dmitri Medvedev a déclaré que la Russie déploierait des systèmes Iskander dans la région de Kaliningrad (Ouest, mer Baltique) pour neutraliser, au besoin, le système antimissile américain en Europe de l'Est.

    "Avant 2015, cinq brigades seront rééquipées en systèmes Iskander, en premier lieu des unités déployées le long de nos frontières occidentales, de même que dans la région de Kaliningrad", a précisé le militaire.

    Les performances du système Iskander permettent de porter des coups contre les ouvrages de l'ABM américain en Europe, a ajouté la source. Selon elle, L'équipement en missiles Iskander des forces armées biélorusses constituera une réponse asymétrique au déploiement par les Etats-Unis de missiles intercepteurs en Pologne et d'un radar en République tchèque.

    "Les Biélorusses sont nos alliés et nous leur livrerons ces matériels à des conditions préférentielles et en priorité", a indiqué le militaire.

    Minsk a déjà fait savoir son souhait d'acquérir en Russie des systèmes Iskander pour en équiper une brigade déployée dans la région de Moguilev (est).

    En 2009, l'armée russe commencera à recevoir le système modernisé Iskander-M, a rappelé la source.

    Le système Iskander est une arme de précision destinée aux forces terrestres. Il porte des frappes contre des cibles de faibles dimensions (systèmes de missiles, artillerie à longue portée d'action, aérodromes, postes de commandement et de transmissions, infrastructures).

    Constitué d'un seul étage, le missile Iskander est muni d'un propulseur à carburant solide. Dans l'air, il évolue à l'aide de gouvernails aéro et gazo-dynamiques. Iskander suit une trajectoire dirigée et non balistique, en changeant constamment de plan. L'engin évolue tout particulièrement sur les tronçons d'accélération et d'approche, avec des surcharges allant de 20 à 30 unités. Pour intercepter un Iskander, un contre-missile doit voler avec une surcharge deux ou trois fois plus importante, ce qui est pratiquement impossible. La plupart du vol du missile, qui est d'ailleurs déterminé par des technologies furtives, se fait à une altitude de 50 km, ce qui diminue notablement la probabilité de destruction par l'adversaire.

    Le guidage du missile contre une cible se fait à l'aide d'un système de direction inertiel, puis au moyen d'une ogive autonome optique d'autoguidage.

    Le principe de l'action du système d'autoguidage d'Iskander consiste dans le fait que des appareillages optiques reconstruisent l'aspect du terrain aux abords de la cible, image qui est par la suite comparée par l'ordinateur de bord avec le modèle introduit dans sa mémoire au moment de la préparation du tir. Avec une résistance élevée contre les moyens de lutte électronique, l'ogive optique rend possible les tirs efficaces de missiles même par une nuit sans lune, lorsque la cible n'est pas éclairée de manière naturelle: le missile atteint sa cible avec une marge d'erreur ne dépassant pas deux mètres. Aucun autre système de missiles de théâtre dans le monde n'est en mesure de garantir de tels résultats.

    Lire aussi:

    Un système de missiles russes Iskander livré en Afrique du Nord
    Tir de missile balistique par le système Iskander en vidéo
    Missiles contre un ennemi conventionnel: les exercices du complexe Iskander-M
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik