Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Mise en service d'un nouveau radar russe de longue portée (médias)

    Défense
    URL courte
    0 0 0

    Destiné à prendre la relève des radars ukrainiens de Crimée et des Carpates, un nouveau radar russe de longue portée est entré en service près d'Armavir, dans le Caucase du Nord, ont annoncé des médias russes citant une source au ministère de la Défense.

    MOSCOU, 27 février - RIA Novosti. Destiné à prendre la relève des radars ukrainiens de Crimée et des Carpates, un nouveau radar russe de longue portée est entré en service près d'Armavir, dans le Caucase du Nord, ont annoncé des médias russes citant une source au ministère de la Défense.

    Les radars que la Russie louait à l'Ukraine en vertu d'un accord de 1997 ont cessé de transmettre leurs données à Moscou jeudi, un an après la dénonciation de cet accord par les Russes en février 2008.

    Propriété de l'Ukraine, les radars de Sébastopol et de Moukatchevo, datant de l'époque soviétique, sont en mesure de détecter des tirs de missiles dans un rayon de 1.900 km et couvrent l'Europe centrale et méridionale, la Méditerranée, le Proche-Orient, jusqu'à l'Ethiopie au sud. Les informations étaient transmises par ces radars au Poste de commandement central du Système de pré-alerte des Troupes spatiales russes.

    Kiev n'avait pas exclu que ces radars puissent désormais être utilisés dans l'intérêt des pays européens.

    Avec la mise en service du radar d'Armavir, la Russie règle le problème de la pré-alerte sur l'axe sud, a déclaré la source.

    Lire aussi:

    Aucun missile ne lui échappe: ce que l'on sait du nouveau radar mobile russe
    La Chine lance des essais de son radar omnivoyant
    De nouveaux radars finalisent le réseau d’alerte anti-missile russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik