Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Russie: deux nouveaux radars couvriront les régions à risque d'attaque balistique

    Défense
    URL courte
    0 0 0

    L'entrée en service, en 2010, de radars à Armavir (sud-ouest) et à Lekhtoussi (nord-ouest) renforcera la sécurité de la Russie dans ces deux régions présentant un risque potentiel d'attaques balistiques, a déclaré aux journalistes à Moscou le général Oleg Ostapenko, commandant des troupes spatiales russes.

    L'entrée en service, en 2010, de radars à Armavir (sud-ouest) et à Lekhtoussi (nord-ouest) renforcera la sécurité de la Russie dans ces deux régions présentant un risque potentiel d'attaques balistiques, a déclaré aux journalistes à Moscou le général Oleg Ostapenko, commandant des troupes spatiales russes.

    "La mise en exploitation des radars d'Armavir et de Lekhtoussi permettra à la Russie de contrôler complètement ces régions potentiellement dangereuses", a-t-il affirmé.

    Selon le général, le sud-ouest du pays était autrefois couvert par les radars ukrainiens de Sébastopol et de Moukatchev dont les données ne sont plus utilisées par la Russie.

    Lire aussi:

    Aucun missile ne lui échappe: ce que l'on sait du nouveau radar mobile russe
    La Chine lance des essais de son radar omnivoyant
    De nouveaux radars finalisent le réseau d’alerte anti-missile russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik