Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Washington se dit préoccupé par les ventes d'armes russes au Venezuela

    Défense
    URL courte
    0 0 0

    Les Etats-Unis sont préoccupés par l'achat d'armes russes par le Venezuela, tout en reconnaissant à Caracas le droit de prendre des décisions indépendantes dans ce domaine, a annoncé lundi un porte-parole du Département d'Etat américain, Marc Toner.

    Les Etats-Unis sont préoccupés par l'achat d'armes russes par le Venezuela, tout en reconnaissant à Caracas le droit de prendre des décisions indépendantes dans ce domaine, a annoncé lundi un porte-parole du Département d'Etat américain, Marc Toner.

    "Nous avons fait savoir notre préoccupation face aux désirs vénézuéliens d'acquérir ce genre d'armements", a-t-il indiqué lors d'un point de presse jeudi. Le diplomate américain a toutefois reconnu à chaque pays le droit de prendre des décisions concernant l'achat de "systèmes défensifs aussi sérieux".

    Le premier ministre russe Vladimir Poutine qui entame jeudi sa première visite à Caracas entend examiner avec le président Hugo Chavez les questions relatives à la coopération militaire, dont l'octroi d'un crédit de 2,2 milliards de dollars pour l'acquisition d'armes russes, ainsi que le partenariat énergétique et commercial entre les deux pays.

    Selon le chef d'Etat vénézuélien, Caracas pourrait acheter 92 chars T-72 et un système de lance-roquettes multiples Smertch.

    Le 2 avril, les deux pays finaliseront le marché concernant la fourniture d'un lot de 38 hélicoptères russes au Venezuela. Les quatre derniers Mi-17 seront livrés à Caracas lors d'une cérémonie spéciale en présence du premier ministre Poutine.

    Depuis 2005, le gouvernement vénézuélien a déjà acheté pour 4 milliards de dollars d'armes russes, dont des hélicoptères, des avions de combat et des fusils d'assaut.

    Lire aussi:

    L'attaque de Caracas organisée par un homme lié à la CIA?
    À terme une base russe au Venezuela?
    Maduro accuse Washington d’empêcher la livraison de médicaments au Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik