Défense
URL courte
0 0 0
S'abonner

Les bruits sur les défauts des Su-30MKM équipant l'armée de l'air malaisienne sont relayés par les concurrents, a déclaré à RIA Novosti, dans le cadre du salon DSA-2010, le ministre malaisien de la Défense, Ahmad Zahid Bin Hamidi.

Les bruits sur les défauts des Su-30MKM équipant l'armée de l'air malaisienne sont relayés par les concurrents, a déclaré à RIA Novosti, dans le cadre du salon DSA-2010, le ministre malaisien de la Défense, Ahmad Zahid Bin Hamidi.

"Les déclarations selon lesquelles les Su-30MKM ne se comporteraient pas comme prévu en Malaisie ne sont pas conformes à la réalité. J'ai pu m'en convaincre en effectuant un vol sur un Su en qualité de second pilote. Il est évident que de tels bruits sont diffusés par des concurrents", a noté le ministre.

Vladimir Saoutov, directeur marketing de l'avionneur Irkut, constructeur des chasseurs Su pour la Malaisie, avait annoncé dans le cadre du salon que Kuala Lumpur envisageait de lancer en mai ou en juin 2010 un appel d'offres pour l'achat d'un lot d'avions de combat auquel son entreprise était prête à prendre part.

Le ministre, qui a été le premier parmi ses homologues en Asie du Sud-est à avoir volé Sur un Su, a loué les qualités du chasseur.

"Mon premier pilote était ravi des performances et de la maniabilité de l'appareil et je partage entièrement son avis", a noté Ahmad Zahid Bin Hamidi.

"Je voudrais féliciter la Russie pour ce chasseur remarquable", a ajouté le ministre.

Selon les experts, quant aux indices de durée de vie du chasseur Su-30MKM dont le premier vol remonte à 1997 - 6.000 heures soit 25 ans pour le planeur, et 2.000 heures de service pour les moteurs - ils sont "comparables" aux performances des chasseurs occidentaux les plus récents.

Lire aussi:

«Épidémie exceptionnelle»: le Covid-19 cause plus de 470 nouveaux décès en un jour en France
«Plus rien ne sera jamais comme avant pour l'immobilier après le coronavirus»
Les autorités ont «menti» sur l’inutilité des masques pour «une bonne cause», estime une journaliste
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook