Ecoutez Radio Sputnik
    Flotte russe de la mer Noire

    Flotte russe de la mer Noire: réduction des effectifs en prévision (ministre)

    © RIA Novosti . Sergei Kompanijchenko
    Défense
    URL courte
    0 0 0

    Dans le cadre de la réforme des Forces armées russes, les effectifs de la Flotte russe de la mer Noire seront réduits, alors que le ministère de la Défense enverra à Sébastopol de nouveaux armements et matériels militaires.

    Dans le cadre de la réforme des Forces armées russes, les effectifs de la Flotte russe de la mer Noire seront réduits, alors que le ministère de la Défense enverra à Sébastopol de nouveaux armements et matériels militaires, a annoncé mercredi le sénateur russe Viktor Ozerov.

    "Quant à la Flotte russe de la mer Noire, le ministre de la Défense (Anatoli Serdioukov) a indiqué que ses effectifs étaient déjà définis et seraient inférieurs aux 24.000 hommes actuels", a raconté M.Ozerov, chef de la Commission pour la Défense du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), à l'issue d'une "heure gouvernementale" qui s'est déroulée à huis clos à la chambre haute du parlement avec la participation de M.Serdioukov.

    Selon le sénateur, le ministre a réaffirmé que la Flotte russe de la mer Noire avait besoin de nouveaux armements et matériels navals.
     
    Très prochainement les ministres russe et ukrainien de la Défense concerteront toutes ces questions lors d'une rencontre personnelle, a ajouté M.Ozerov.

    La Flotte russe de la mer Noire est basée à Sébastopol, en Crimée (Ukraine), aux termes d'un accord russo-ukrainien de 1997 signé pour 20 ans avec une possible prorogation. Cet accord sur la présence de la flotte russe en Crimée ukrainienne a récemment été prorogé de 25 ans après 2017.

    Lire aussi:

    La plus jeune mais la plus vaillante: la Flotte de la mer Noire en 5 faits
    L’Otan a évalué les capacités des flottes russes de la mer Noire et du Nord
    La frégate russe Amiral Essen quitte la Méditerranée pour Sébastopol
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik