Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Moscou pourrait préférer le sud-coréen Dokdo au Mistral (source)

    Défense
    URL courte
    La Russie achète un BPC Mistral (316)
    0 0 0

    Le Groupe russe unifié de construction navale (OSK) a invité le ministère de la Défense à ne pas arrêter son choix sur le Mistral français, mais sur le Dokdo sud-coréen, motivant sa proposition par les avantages de la coopération militaire et économique avec Séoul, a confié jeudi à RIA Novosti une source haut placée au sein d'OSK.

    Le Groupe russe unifié de construction navale (OSK) a invité le ministère de la Défense à ne pas arrêter son choix sur le Mistral français, mais sur le Dokdo sud-coréen, motivant sa proposition par les avantages de la coopération militaire et économique avec Séoul, a confié jeudi à RIA Novosti une source haut placée au sein d'OSK.


    C'est ainsi que l'interlocuteur de l'agence a commenté la publication du quotidien moscovite Kommersant selon laquelle le Consortium aurait trouvé une alternative au BPC Mistral. Il s'agit du porte-hélicoptères sud-coréen Dokdo estimé à 650 millions de dollars.

    D'après le quotidien, une lettre proposant de donner la préférence au Dokdo a été adressée par le PDG d'OSK Roman Trotsenko au ministre de la Défense Anatoli Serdioukov.

    "Je confirme que de telles lettres ont été envoyées il y a longtemps au commandant en chef des forces navales Vladimir Vyssotski et au ministre de la Défense Anatoli Serdioukov, mais nous n'avons toujours pas reçu de réponse. Le Consortium estime qu'il existe dans le monde beaucoup d'autres offres que le Mistral. Le Dokdo sud-coréen figure parmi les variantes les plus avantageuses en ce qui concerne le rapport qualité-prix et les perspectives de la coopération mutuellement avantageuse entre Moscou et Séoul", a déclaré le représentant d'OSK qui a requis l'anonymat.

    S'agissant de la coopération entre les deux pays, il a précisé que la Corée du Sud pourrait s'associer à la mise en place d'un chantier pour la construction de cargos et pétroliers de gros tonnage dans l'Extrême-Orient russe.

    Bâtiment de débarquement déplaçant 19.000 tonnes, le Dokdo possède un réservoir d'eau capable d'accueillir deux vedettes à coussin d'air et un hangar pour 10 hélicoptères UH-60. Il peut véhiculer un commando de 720 hommes et jusqu'à 40 unités de matériel de guerre, dont six chars. Un propulseur diesel lui assure une vitesse de croisière de 23 nœuds.

    "Le navire a ceci d'intéressant qu'il n'a pas été conçu pour les expéditions au bout du monde, mais pour les opérations dans les eaux côtières", conclu l'interlocuteur de l'agence.

    Dossier:
    La Russie achète un BPC Mistral (316)

    Lire aussi:

    Les Mistral égyptiens seront équipés d’hélicoptères russes
    Premier bilan du programme d'armement russe d'ici 2020
    Moscou formera les pilotes des hélicoptères Ka-52 destinés aux Mistral égyptiens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik