Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Boulava: l'échec du dernier tir causé par une pièce défectueuse

    Défense
    URL courte
    Boulava: chronologie des tirs (103)
    0 01

    L'échec du dernier tir du missile balistique Boulava, réalisé le 9 décembre 2009, a été causé par une pièce défectueuse.

    L'échec du dernier tir du missile balistique Boulava, réalisé le 9 décembre 2009, a été causé par une pièce défectueuse, a annoncé vendredi à RIA Novosti une source proche à la commission d'enquête.

    "La commission a établi que l'échec du dernier tir de Boulava avait été provoqué par une tuyère qui n'est pas sortie au moment de la séparation entre le premier et le deuxième étages", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Selon lui, il ne s'agissait donc pas d'un défaut de conception, mais d'une pièce défectueuse.

    La Russie a procédé à 12 tirs d'essai du missile Boulava, dont cinq seulement ont été des succès. Tous les tirs ont été effectués depuis le sous-marin Dmitri Donskoï (projet 941UM, classe Akoula, code OTAN - Typhon), spécialement modernisé à cette fin. Mais ce sont les sous-marins de type Iouri Dolgorouki (projet 955, classe Boreï) qui sont destinés à porter les Boulava.

    Le missile intercontinental R30 3M30 Boulava-30 (code OTAN SS-NX-30, dénomination internationale RSM-56) est un missile à propergol solide et à trois étages. D'une portée de 8.000 km, Boulava peut être équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques de 100 à 150 kilotonnes à trajectoire indépendante.

    Dossier:
    Boulava: chronologie des tirs (103)

    Lire aussi:

    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Un militaire de Sentinelle ouvre le feu contre un homme armé d’un couteau près d'un hôpital militaire à Lyon
    Sur une vidéo devenue virale, des forces de l'ordre gazent les clients d'un café lors de l’acte 31
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik