Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Moscou poursuit la coopération militaire avec Téhéran (Rosoboronexport)

    Défense
    URL courte
    0 1 0 0

    La Russie n'a pas mis un terme à la coopération militaro-technique avec l'Iran suite à l'adoption par l'Onu de nouvelles sanctions contre Téhéran, a annoncé mardi au Bourget Ivan Gontcharenko, directeur adjoint de l'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport.

    La Russie n'a pas mis un terme à la coopération militaro-technique avec l'Iran suite à l'adoption par l'Onu de nouvelles sanctions contre Téhéran, a annoncé mardi au Bourget Ivan Gontcharenko, directeur adjoint de l'agence russe d'exportation d'armements Rosoboronexport.

    "La coopération militaro-technique avec l'Iran n'est pas suspendue, elle se poursuit mais dans le cadre de l'arrêté présidentiel", a indiqué le responsable qui conduit la délégation russe au salon Euronaval-2010 en France.

    Fin septembre, le président russe Dmitri Medvedev a interdit l'exportation de missiles S-300, de blindés, d'avions et d'hélicoptères de combat et de navires militaires à l'Iran en application de la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'ONU adoptée le 9 juin dernier.

    Téhéran et Moscou ont signé un contrat d'un montant d'environ 800 millions de dollars portant sur les livraisons à l'Iran de cinq divisions de missiles S-300 PMU-1 en 2007. Le contrat n'a pas été exécuté en raison de la protestation des Etats-Unis et d'Israël contre la vente d'armes à l'Iran.

    Suite à la résiliation du contrat, la partie iranienne a exprimé à plusieurs reprises son mécontentement et même menacé Moscou de poursuites judiciaires. Le patron du holding russe des hautes technologies Rostekhnologuii Sergueï Tchemezov a alors déclaré que la Russie ne devait à l'Iran que l'acompte.

    Lire aussi:

    L'Iran intéressé par l'acquisition d'avions civils russes
    La Russie a livré des S-300 à l’Iran. Et après?
    Iran: la vie après les livraisons de S-300
    Le système antiaérien S-300 de l’armée iranienne «réduit en cendres» un missile-cible
    Moscou et Téhéran en route vers la signature de contrats pétroliers
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik