Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Terrorisme: Londres rejette les accusations iraniennes

    Défense
    URL courte
    0 0 0 0

    Le ministère britannique des Affaires étrangères a catégoriquement rejeté jeudi les accusations iraniennes de soutenir les organisations terroristes en Iran, après que Téhéran eut annoncé avoir arrêté quatre terroristes à la solde d'un activiste kurde basé en Grande-Bretagne.

    "Le Royaume uni n'encourage pas les activités terroristes sur le sol iranien. Il s'agit d'une nouvelle déclaration calomnieuse antibritannique de Téhéran", lit-on dans un communiqué de presse du Foreign office.

    L'Iran a affirmé mercredi avoir arrêté quatre membres du groupe terroriste pro-kurde iranien Komala qui auraient commis une série de meurtres sur ordre d'un activiste de Komala résidant en Grande-Bretagne. Le ministère iranien de l'Information a accusé Londres de mener des activités de renseignement en Iran et de financer les groupes terroristes hostiles au régime iranien.

    En été dernier, Téhéran a réclamé des explications de Londres concernant l'assistance qu'il aurait accordé à l'Organisation des moudjahidines du peuple iranien (OMPI), un groupe d'opposants classé "terroriste" dans de nombreux pays. A la fin de 2009, l'Iran a accusé la Grande-Bretagne et d'autres Etats d'avoir fomenté les troubles qui avaient secoué le pays après la présidentielle de juin 2009.

    Lire aussi:

    «Les Iraniens rejettent de telles déclarations d'amitié de la part des USA»
    «Сonséquences imprévues»: comment les sanctions US contre l'Iran frapperont UE
    Les USA qualifient l’Iran de principal État commanditaire du terrorisme
    18 personnes physiques et morales iraniennes inscrites sur la liste des sanctions US
    Frappe iranienne en Syrie: un «acte de punition» selon Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik