Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Le missile russe RS-20 Voevoda en service jusqu'à 2026

    Défense
    URL courte
    0 11

    Le missile russe le plus puissant au monde, le RS-20V Voevoda, restera opérationnel jusqu'en 2026, a annoncé le commandant des Troupes balistiques stratégiques russes, le général Sergueï Karakaïev, à l'occasion du 51e anniversaire des troupes.

    Le missile russe le plus puissant au monde, le RS-20V Voevoda, restera opérationnel jusqu'en 2026, a annoncé vendredi à Moscou le commandant des Troupes balistiques stratégiques russes, le général Sergueï Karakaïev, à l'occasion du 51e anniversaire des troupes.

    "Le prolongement de la durée de vie du RS-20V (code OTAN: Satan) permettra de poursuivre l'exploitation du missile le plus puissant du monde, jusqu'en2026. Cela concerne aussi les missiles intercontinentaux RS-18 et RS-12M Topol", a indiqué le général.

    Le missile RS-18 (code OTAN: SS-19 Stiletto) est déjà en service depuis 33 ans. La durée d'exploitation des missiles stratégiques RS-20V et RS-12M Topol est respectivement de 23 et de 24 ans contre les 10 à 15 ans initialement prévus.

    Le missile intercontinental capable de porter des charges nucléaires RS-20V Voevoda est doté d'une ogive multiple composée de dix têtes. Sa portée maximale est de 11.500 km malgré une masse de plus de 210 t au décollage. Le missile peut emporter une charge utile de 8,8 t.

    Le missile RS-18 ensilé est long de 24 m pour un diamètre 2,5 m. Il a une portée de 10.000 km et est doté d'une ogive à six têtes nucléaires à guidage individuel d'une puissance de 550 à 750 kilotonnes.

    Le missile RS-12M Topol (code OTAN: SS-25 Sickle) a une portée de plus de 10.000 km, une masse au décollage de 45,1 t et est armé d'une tête nucléaire de 550 kt. Doté d'une grande manoeuvrabilité, très discret et facile à déployer, il existe en versions mobile et stationnaire.

    Lire aussi:

    Un «nouveau» véhicule de la police française filmé de l'intérieur... son état se passe de mots (vidéo)
    L'Iran promet de ne pas se rendre même sous les bombes
    La France veut déployer un système de défense antiaérienne en Turquie en plein conflit autour des S-400
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik