Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Incendie/sous-marin russe: pas de risque de contamination

    Défense
    URL courte
    0 3 0 0

    L'incendie qui s'est déclaré jeudi à bord du sous-marin nucléaire russe "Ekaterinbourg", en cale sèche à Rosliakovo (région de Mormansk, nord-ouest de la Russie), n'a pas provoqué de risque de contamination radioactive, a annoncé vendredi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué publié sur son site.

    L'incendie qui s'est déclaré jeudi à bord du sous-marin nucléaire russe "Ekaterinbourg",  en cale sèche à Rosliakovo (région de Mormansk, nord-ouest de la Russie), n'a pas provoqué de risque de contamination radioactive, a annoncé vendredi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué publié sur son site.

    "Le réacteur du sous-marin a été coupé avant le début des travaux de réparation. Il n'y a aucune menace de contamination radioactive. Une partie de l'équipage est restée à bord pour contrôler régulièrement (toutes les 30 minutes) la situation dans le sous-marin et dans son environnement immédiat. Par ailleurs, le niveau de radiation, qui reste dans la norme, est contrôlé dans l'ensemble de la région de Mourmansk, par 59 postes terrestres et 25 postes portables", indique le communiqué.

    Selon ce dernier, l'incendie a été "maîtrisé", les pompiers continuant d'arroser la coque pour éviter tout risque d'inflammation.

    "La partie russe continuera d'informer sur la situation dans la zone de l'accident", a conclu le communiqué.

    Un incendie a commencé jeudi sur l'échafaudage en bois monté autour de la coque du sous-marin, qui a ensuite pris feu. Les militaires ont assuré qu'il n'y avait aucun risque que l'incendie se répande de la coque vers l'intérieur du submersible.

    Lire aussi:

    Faire exploser les sous-marins pour les recycler!
    Incendie de Londres: 60 tours britanniques classées comme dangereuses
    La véritable cause du naufrage du Titanic enfin dévoilée?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik