Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Les BPC Mistral russes seraient dotés d'"ogives spéciales" (Marine)

    Défense
    URL courte
    La Russie achète un BPC Mistral (316)
    0 01

    Les bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral que la France construit pour la Russie seraient dotés d'"ogives spéciales" de conception russe, a annoncé le commandant en chef de la Marine russe Vladimir Vyssotski.

    Les bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral que la France construit pour la Russie seraient dotés d'"ogives spéciales" de conception russe, a annoncé jeudi à Moscou le commandant en chef de la Marine russe Vladimir Vyssotski.

    "Nous avons l'intention d'installer des systèmes de missiles pour mieux protéger le navire et d'augmenter le nombre d'hélicoptères de lutte anti-sous-marine. Les Mistral qu'on construit pour la Marine russe seront probablement équipés d'armes dotées d'ogives spéciales de conception russe", a indiqué l'amiral Vyssotski.

    "La plupart des armes seront fabriquées en Russie. Nous ne tenons pas à l'installation des lance-torpilles", a-t-il ajouté.

    D'une longueur de 199 mètres, d'un déplacement de 22.000 tonnes et d'une vitesse supérieure à 18 nœuds, le BPC Mistral est capable de porter six hélicoptères, quatre vedettes de débarquement ou deux navires sur coussin d'air de faible tonnage. La Russie envisage d'y déployer huit hélicoptères Ka-52K et huit Ka-29. Le navire peut embarquer, outre ses 160 membres d'équipage, un commando de 450 hommes.

    Les deux premiers navires de cette classe destinés à la Marine russe seront construits en France pour 1,2 milliard d'euros. Aux termes d'un contrat signé en juin 2011 avec le groupe français DCNS, le premier navire sera livré en 2014 et le deuxième en 2015.  Les coques des troisième et quatrième navires de type Mistral achetés par Moscou seront construites par l'usine russe Sevmach de Severodvinsk, dans le nord de la Russie.

    Dossier:
    La Russie achète un BPC Mistral (316)

    Lire aussi:

    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    L’Onu dit détenir des preuves de l’implication du prince héritier saoudien dans le meurtre de Khashoggi
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik