Ecoutez Radio Sputnik
    La plate-forme unique est l’avenir du matériel blindé russe

    La plate-forme unique est l’avenir du matériel blindé russe

    Photo: RIA Novosti
    Défense
    URL courte
    0 0 0

    Parmi les pays développés la Russie est la première à adopter les plate-formes uniques dans les trois catégories principales du matériel de guerre destiné à l’Armée de Terre ce qui simplifiera la fabrication en la rendant moins chère grâce à la construction par modules. Les premiers échantillons verront le jour dans 2-3 ans.

    Le ministère de la Défense de Russie a validé l’ébauche de la nouvelle plate-forme lourde chenillée pour l’Armée de Terre, informe le chef de la Direction générale des blindés le général à une étoile Alexandre Chevtchenko.

    « L’unification permet de simplifier tant l’exploitation que l’utilisation de combat du matériel en utilisant le système de modules en fonction des tâches à réaliser », estime l’expert dans ce domaine Viktor Mourakhovsky.

    La nouvelle plate-forme lourde « Armata » doit mettre de l’ordre dans les blindés qui auparavant souffraient de la diversité excessive des châssis. Le tank principal T-72 ainsi que son héritier T-90 vont encore servir en versions modernisées, mais en 2015-2025 ils seront remplacés dans les unités de première ligne par « Armata ». Le T-90C sera exporté, sa version modernisée sera représentée en Inde à l’exposition Defexpo-2012.

    A présent, 4 plate-formes de base sont élaborées qui permettront l’apparition des engins de type différent. Il s’agit de la plate-forme chenillée « Armata » (jusqu'à 65 tonnes), elle servira de base au VTP lourd ainsi qu’aux engins de combat et de soutien pour les brigades « lourdes ». La plate-forme chenillée « Kourganets » (25 tonnes) pour les brigades « moyennes ». Et deux véhicules à roues, moyen « Boomerang » (25 tonnes) et léger jusqu’à 10 tonnes.

    Le matériel d’appui est aussi à moderniser. Il s’agit des camions au châssis unifiés avec la formule 4x4 et 8x8 et des camions-tracteurs pour les véhicules à destination spéciale, à savoir les PC mobiles et les rampes de lancement de DCA C-400.Cette idée ne date pas d’hier, mais la chute de l’URSS a fait suspendre les travaux. L’armée russe en est sûr : la tentative de moderniser tout à la fois mène à l’échec. Donc, la voie qu’elle a empruntée, celle de la progression, s’avère juste.

    Lire aussi:

    Tatchanka, le nouveau char russe inhabité
    L’Inde souhaiterait acheter des chars russes Armata
    La version sans pilote du char russe Armata pour bientôt
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik