Ecoutez Radio Sputnik
    Ryad envisage l'acquisition d'au moins 30 blindés allemands

    Ryad envisage l'acquisition d'au moins 30 blindés allemands

    Photо: EPA
    Défense
    URL courte
    0 0 0

    L'Arabie saoudite envisage d'acheter une trentaine de blindés allemands de type "Dingo 2", selon des informations à paraître dans le journal Bild am Sonntag dimanche.

    L'Arabie saoudite envisage d'acheter une trentaine de blindés allemands de type "Dingo 2", selon des informations à paraître dans le journal Bild am Sonntag dimanche.

    Selon l'édition dominicale du journal Bild qui cite des sources proches des négociations, le contrat pour l'achat de ces véhicules polyvalents construits par le groupe de défense Krauss-Maffei Wegmann, s'élève à environ 100 millions d'euros. D'après Bild, l'Arabie saoudite envisagerait, à terme, l'achat d'une centaine de véhicules de ce type qui sont dotés d'un système de protection NBC (protection antinucléaire, biologique et chimique).

    Le Conseil fédéral de sécurité, au sein duquel siège notamment la chancelière Angela Merkel, aurait donné son feu vert de principe aux négociations, mais doit encore donner son aval définitif à la vente, affirme le journal. L'Arabie saoudite manifeste régulièrement son intérêt pour des blindés allemands. En 2011, Ryad avait formulé le souhait d'acheter 200 chars de combat Leopard 2, selon la presse allemande, sans que l'information ne soit confirmée côté allemand.

    Ces informations avaient déclenché une polémique au sein de l'opposition mais aussi parmi certains membres du parti conservateur de la chancelière, qui y voyaient une violation de la politique habituelle de l'Allemagne qui ne vend pas d'armes lourdes à des dictatures, et encore moins dans cette région du Golfe déjà instable.

    Lire aussi:

    «Contenir» la Russie à l’aide de véhicules blindés allemands obsolètes?
    Russie vs USA: à qui les Allemands font-ils plus confiance?
    Au moins 11.000 passeports syriens vierges seraient entre les mains de Daech
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik