Ecoutez Radio Sputnik
    La Russie présente au salon Aero India 2013

    La Russie présente au salon Aero India 2013

    Photo : EPA
    Défense
    URL courte
    0 0 0 0

    Le salon aéronautique international Aero India 2013 se tient du 6 au 10 février 2013 à Bangalore. Dix-sept pays y participent, dont les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Italie, l’Allemagne et la France. La Russie est une habituée de cette manifestation. La Corporation d'État Technologies Russes organise le stand de la Russie. Trente-sept organisations, concepteurs et constructeurs russes de matériel aéronautique et d’armements sont représentés. L’exposition occupe une superficie de 850 mètres carrés.

    Historiquement, l’Inde achète du matériel militaire russe, y compris du matériel aéronautique. L’Inde est aussi un partenaire important de la Russie dans le domaine de la construction aéronautique militaire et civile. Ces deux pays sont passés des relations commerciales au développement et à la construction en commun d’avions. Ainsi, un des plus gros contrats de notre époque est l’accord en vertu duquel l’Inde va construire 140 chasseurs multirôle Soukhoï Su-30MKI sous licence russe. De plus, ces deux pays collaborent étroitement à la construction du chasseur de cinquième génération PAK FA, élaboré conjointement.

    Diaporama : Le salon aéronautique international Aero India 2013 à Bangalore

    Les chasseurs de cinquième génération constituent une nouvelle étape de l’évolution de l’aviation militaire. Le PAK FA indien est connu sous la dénomination FGFA (Fifth Generation Fighter Aircraft). Il combine les fonctions d’avion d’assaut, de bombardier et de chasseur. Il peut remplir des missions militaires, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit et dans n’importe quelles conditions météorologiques. Rouslan Poukhov, directeur du Centre d’analyse stratégique et technologique, estime que la réalisation de ce programme commun de construction d’un avion de cinquième génération est un axe important de la coopération stratégique russo-indienne :

    « Ce programme unira les forces aériennes russes et indiennes et les industries russes et indiennes par les liens de coopération pour les 30 prochaines années. Avec le programme BrahMos, ils établiront une passerelle pour créer un espace technico-militaire commun. Ainsi, à l’avenir, nous aurons encore plus de projets communs avec l’Inde ».

    La réalisation conjointe d’un avion multirôle moyen-courrier de transport militaire est à l’étude. Il pourra également être largement utilisé dans l’aviation civile.

    Les hélicoptères sont aussi bien connus en Inde. Des modèles sont présentés au salon Aero India 2013. Les hélicoptères Mil et Kamov sont depuis longtemps utilisés par l’Inde à des fins militaires ou civiles. Les modèles présentés à l’exposition, le Kamov Ka-226T, le Mil Mi-171A2 et le Mil Mi-28N(E), sont nouveaux pour le marché asiatique et devraient susciter l’intérêt des visiteurs, tout comme le Kamov KA-27 dans ses différentes versions et le Kamov Ka-52, capable d’apponter sur des navires. À l’heure actuelle, la marine de guerre indienne possède des hélicoptères datant des années 1980.

    Les visiteurs de l’exposition recevront des informations sur les nombreux matériels russes : les moteurs d’avion, l’armement aéronautique, les radars embarqués, les dispositifs de visée optique ou électronique et les systèmes de lutte antiaérienne. Igor Korotchenko, rédacteur en chef de la Revue Défense Nationale, explique :

    « Cette exposition est une formidable opportunité pour les entrepreneurs russes de négocier d’intéressants contrats et accords avec leurs partenaires indiens et d’organiser la coopération en vertu des programmes en cours ».

    Le clou de l’Aero India 2013 sera la présence du groupe Russkié Vitiazi (Preux russes). Tout au long de l’exposition, ils effectueront des démonstrations de voltige aérienne dans le ciel indien. T

    Lire aussi:

    L’Inde approuve la création de l'avion de 5e génération conjointement avec la Russie
    La Défense française compte décrocher en Inde un nouveau contrat de vente de Rafale
    Idiotie géopolitique ou la guerre inutile entre l'Inde et la Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik