Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    La Russie revient aux sous-marins en titane (médias)

    Défense
    URL courte
    0 88500

    La marine russe a décidé de remettre en service ses sous-marins 945 Barracuda à coque titane. Les sous-marins en titane étaient fabriqués dans les années 1980 car ils étaient robustes et n'attiraient pas les mines magnétiques, a écrit mardi le quotidien Izvestia.

    La marine russe a décidé de remettre en service ses sous-marins 945 Barracuda à coque titane. Les sous-marins en titane étaient fabriqués dans les années 1980 car ils étaient robustes et n'attiraient pas les mines magnétiques, a écrit mardi le quotidien Izvestia.

    En raison du coût élevé de ce matériau - plusieurs fois celui de l'acier - la construction de sous-marins en titane a été abandonnée après la chute de l'URSS. Selon une source de l'état-major de la marine, la décision de restaurer les Barracudas a été prise en janvier 2013.

    "Ce n'est pas une décision improvisée, nous l'avons minutieusement analysée et avons conclu qu'il était plus rentable de restaurer des sous-marins plutôt que de les recycler", a expliqué la source.

    La flotte dispose actuellement de quatre sous-marins en titane : deux sous-marins du projet 945 Barracuda – K-239 Carpe et K-276 Kostroma, et deux sous-marins en titane du projet modernisé 945A Condor – K-336 Pskov et K-534 Nijni Novgorod.

    Les principales cibles des Barracudas et des Condors sont les porte-avions et les sous-marins.
    Ils sont équipés de torpilles, de deux lance-torpilles de 650 mm et de quatre lance-torpilles de 533 mm. Contrairement au Barracuda, le Condor peut lancer des missiles nucléaires de croisière Granat et plonger jusqu'à 600 mètres - soit 50 mètres de plus. En termes de défense antiaérienne, les sous-marins sont équipés de missiles mer-air Igla.

    Tous les sous-marins font partie de la 7ème division des sous-marins de la flotte du Nord mais depuis 1994, le Carpe est en attente de restauration au chantier naval Zvezdotchka.

    Un contrat pour la réparation des deux premiers sous-marins a été signé avec ce chantier. Selon ce document, Zvezdotchka doit procéder à une réparation intermédiaire et moderniser les deux bâtiments. D’après une source, le combustible nucléaire et l'ensemble de l'électronique seront remplacés, les éléments mécaniques vérifiés, réparés, et les réacteurs nucléaires seront révisés.

    "D'ici fin avril 2013, le K-239 Carpe devrait être transféré au chantier naval. Au cours de cette période on procédera à une estimation des défauts et on approuvera le plan des travaux.
    Ils commenceront dès cet été et devraient durer 2 à 3 ans dans le meilleur des cas", a expliqué un représentant de Zvezdotchka, avant d’ajouter qu'en dépit de leur âge, les coques des sous-marins en titane étaient "en parfait état".

    "Contrairement à l'acier, le titane ne subit pas la corrosion et si on enlevait le revêtement en caoutchouc qui absorbe le bruit, on verrait que la carcasse est comme neuve", a-t-il ajouté.

    Selon les informations préliminaires, les sous-marins en titane seront dotés de nouveaux sonars, de systèmes d'information et de contrôle de combat, de radars avec une station radio-électronique et d'un système de navigation GLONASS/GPS. De plus, les armements des sous-marins seront remplacés afin de pouvoir tirer des missiles de croisière du système Calibre (Club-S), y compris sur des cibles terrestres.

    La solidité des sous-marins en titane a fait ses preuves en 1992 lorsque le Kostroma a percuté le sous-marin américain de classe Los Angeles, dans la mer de Barents. Le sous-marin russe avait subi quelques dégâts au niveau de la passerelle, tandis que le sous-marin américain avait été retiré du service.

    Selon l'expert militaire indépendant Dmitri Boltenkov, le sous-main nucléaire en titane est un "patrimoine national".

    "La remise en service d'un groupe de sous-marins nucléaires polyvalents est l'un des plus importants programmes de la marine. Malheureusement, seulement un tiers des sous-marins sont opérationnels et le retour du projet 945 est indéniablement une bonne nouvelle. Ces sous-marins peuvent servir jusqu'à 100 grâce à leur coque en titane", a-t-il déclaré.

    Après les travaux, les quatre sous-marins devraient être remis en service au sein de la 7ème division des forces sous-marines de la flotte du Nord et seront basés à Vidiaevo.

    Lire aussi:

    «Duel» entre les nouveaux sous-marins russes en mer Baltique
    La Marine russe bientôt équipée du plus grand sous-marin au monde
    Le sous-marin nucléaire Vepr rendu à la Marine russe après modernisation d'ici fin 2017
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik