Ecoutez Radio Sputnik
    La Russie au salon SITDEF 2013 au Pérou

    La Russie au salon SITDEF 2013 au Pérou

    Photo : RIA Novosti
    Défense
    URL courte
    0 11

    La Russie expose plus de 300 types d'armements pour l'armée de terre, l'aviation et la marine au salon international de la technologie pour la défense SITDEF 2013 dans la capitale du Pérou du 15 au 19 mai. Il s'agit plus particulièrement du char T-90S, du système antiaérien Pantsir S-1, de l'avion de chasse Soukhoï Su-30MK2 et du lance-roquettes multiple Smerch, le plus puissant du monde.

    L'Amérique latine est un marché prometteur pour les produits militaires russes. Ces derniers temps la Russie éprouve des problèmes sur les marchés traditionnels des années 1990 et du début des années 2000. Cela concerne au premier chef le marché chinois, car la Chine s'est mise à fabriquer elle-même la plupart des systèmes d'armement, signale l'expert du Centre d'analyse des stratégies et des technologies, Sergueï Denissentsev :

    « Cela concerne dans une grande mesure le marché indien. Bien que d'importantes fournitures se poursuivent, la Russie est confrontée en Inde à une forte concurrence. Dans ce contexte, les marchés d'armement d'Asie du Sud-Est et d'Amérique latine revêtent une grande importance. Autrefois, c'était le Venezuela orienté sur l'achat d'armes russes. Le Pérou est aussi un marché assez prometteur. Un regain de coopération militaro-technique tient, entre autres, au salon de Lima où la Russie a l'intention de proposer au Pérou le char T-90S ».

    Le parc de chars péruvien, composé essentiellement de chars soviétiques T-55, est devenu obsolète et demande un renouveau. Outre les chars T-90S le Pérou examine l'achat des Abrams américains et des Leopards allemands. Pourtant le rapport efficacité-pix de l'engin russe est supérieur à celui de ses concurrents, note le porte-parole de la société Rosoboronexport, Viatcheslav Davidenko :

    « Au moment actuel, le T-90 est le plus prometteur. Ses avantages ont été déjà appréciés partout dans le monde, notamment sa puissance de feu, sa manoeuvrabilité, sa protection. Plus de 1000 chars T-90 ont été livrés à des clients étrangers ».

    A Lima la Russie expose son hélicoptère militaire de transport le plus récent, le Mi-171. Selon Sergueï Denissentsev, 500 hélicoptères de fabrication russe, ainsi que des avions de combat et de transport sont exploités en Amérique latine :

    « Les hélicoptères de la famille Mil Mi-8, plus particulièrement le Mi-171, jouissent d'une popularité immense sur le marché mondial, le marché d'Amérique latine compris. Dans cette région, il y a peu de pays importants qui n'exploitent pas les hélicoptères de cette famille. Le Mi-171 en est membre et un grand intérêt à son égard est logique ».

    La Russie propose aux partenaires péruviens de mettre en place un centre de service des hélicoptères russes. La société Rosoboronexport ne se contente pas de proposer le matériel de guerre au Pérou, elle invite à une coopération plus large, note son porte-parole Viatcheslav Davidenko :

    « La raison d'un tel centre de service tient à l'exploitation de ce type d'hélicoptères et de leurs modifications dans de nombreux pays d'Amérique latine. Aussi serait-il correct d'organiser le service sur place ».

    L'existence du centre permettra d'utiliser les technologies des constructeurs d'hélicoptères russes et de créer au Pérou de nouveaux emplois. Rosoboronexport est sûr que la participation à SITDEF 2013, les rencontres et les négociations dans le cadre du salon, lui permettront de parvenir à un niveau de coopération militaro-technique nouveau en Amérique latine.

    Lire aussi:

    La Corée du Nord saisit un navire russe
    La police belge aux supporters algériens: «pour nous, les champions, c'était vous ce soir-là!» - photos
    La Syrie dénonce une attaque israélienne contre son territoire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik