Ecoutez Radio Sputnik
    Le sous-marin nucléaire russe de 4e génération bientôt en service

    Le sous-marin nucléaire russe de 4e génération bientôt en service

    Photo : RIA Novosti
    Défense
    URL courte
    0 11401

    Le projet de sous-marins nucléaires de quatrième génération Yassen (le frêne) sera bientôt concrétisé. Le premier sous-marin de cette classe, Severodvinsk, subit des essais de la Commission d'État et selon les pronostics des experts, il entrera en service dans la Marine de guerre russe avant la fin de l’année. La mise en service du nouveau sous-marin aidera la Russie à réduire son retard par rapport aux flottes des États-Unis et de la Grande-Bretagne.

    Actuellement, le sous-marin polyvalent Severodvinsk passe des essais d'État, qui peuvent se prolonger pendant quelques semaines. Les experts reconnaissent que le processus de la mise en service du sous-marin de quatrième génération a du retard. C’est que Severodvinsk a été lancé dès 1993, mais à cause de problèmes de financement, une caractéristique pour le complexe militaro-industriel dans les années 90, les travaux ont été en réalité « gelés ».

    Pendant ce temps, les concurrents de la Russie – l'Amérique et la Bretagne – ont mis en service des sous-marins de quatrième génération, à travers les projets pour les États-Unis, et Sea Woolfet Virginia et Astute pour les Anglais. La flotte russe doit vite rattraper son retard…

    La flotte essaie depuis 2011 de mettre en service le premier sous-marin de la classe Yassen. Les essais actuels sont les quatrièmes, ce qui arrive souvent lorsqu’il s’agit de projets où des nouvelles technologies et armes sont testées, explique le président du mouvement national de soutien à la flotte Mikhaïl Nenachev.

    « Avec les premiers navires d’une série, à chaque époque, il y a eu des problèmes similaires. Et nos voisins océaniques ont les mêmes problèmes, l'entrée en service de nouveaux projets dans une flotte se passe avec du retard. Le commandement de la flotte et la direction de la branche de construction navale aspirent à la perfection pour le nouveau sous-marin ».

    On pense que le sous-marin russe sera proche par ses caractéristiques des navires du type Sea Woolf et Virginia. Dans les années à venir, selon les estimations des experts, la flotte russe pourrait recevoir environ huit sous-marins de la classe Yassen. C’est un apport sérieux pour la marine de guerre, selon l'expert Victor Baranets, et particulièrement maintenant, alors que la lutte pour les ressources énergétiques s'aggrave :

    « Ces sous-marins seront nécessaires pour protéger les régions stratégiques. Et avant tout l'Arctique. Il y a une très grande lutte pour l'Arctique et d'ores et déjà, l'Australie et la Chine s’efforcent d’y avoir un accès. Et cela augure de manœuvres très sérieuses déjà dans les années à venir ».

    La manifestation de la présence russe en Arctique, au dire des experts, est une tâche stratégique extrêmement importante. Sa mise en oeuvre sera notamment confiée aux sous-marins polyvalents de quatrième génération.   N

    Lire aussi:

    Des experts militaires US hantés par le sous-marin russe Kazan
    Les forces sous-marines russes attendent de grands renforts
    Le sous-marin nucléaire russe Kazan mis à l’eau
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik