Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Technologies hypersoniques: Moscou coopère avec Pékin, Paris et New Delhi

    Défense
    URL courte
    MAKS-2013 de Joukovski (34)
    0 52

    La Russie collabore déjà avec la France et la Chine et compte poursuivre sa coopération avec l'Inde dans la mise au point de technologies hypersoniques, a annoncé Boris Obnossov, directeur général de la société russe "Missiles tactiques", lors du Salon aérospatial international MAKS-2013.

    La Russie collabore déjà avec la France et la Chine et compte poursuivre sa coopération avec l'Inde dans la mise au point de technologies hypersoniques, a annoncé mercredi Boris Obnossov, directeur général de la société russe "Missiles tactiques", lors du Salon aérospatial international MAKS-2013.

    "Nous coopérons avec la France sur les technologies hypersoniques, avec la Chine sur la création d'un moteur et nous sommes prêts à coopérer avec l'Inde. Un seul pays a du mal à concevoir de tels systèmes à lui seul", a indiqué M.Obnossov devant les journalistes.

    Celui qui aura le contrôle des technologies hypersoniques, sera le maître du monde, selon M.Obnossov. "Mais il faut être cohérents. Commencer par concevoir un missile avant de s'attaquer à la création d'un engin capable de transporter des humains et de mettre une charge utile en orbite", a conclu le responsable.

    En septembre 2012, le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine a annoncé que Moscou mettrait en place un "superholding" chargé de maîtriser les technologies hypersoniques sur la base des groupes "Missiles tactiques" (KTRV) et "Constructions mécaniques" (NPO Machinostroenie). NPO Machinostroenie a des partenaires indiens dans le cadre du projet bilatéral BrahMos qui porte sur la création de missiles de croisière supersoniques.

    M.Obnossov a déclaré au printemps dernier que son consortium "Missiles tactiques" avait formé un groupe de travail spécial consacré aux techniques hypersoniques qui devait élaborer un programme de conception d'une arme hypersonique en été 2013.

    La possibilité d'effectuer un vol prolongé à des vitesses hypersoniques (cinq à six fois la vitesse du son) permettrait de créer des armes aux propriétés inédites. La Russie a lancé les recherches dans le domaine de l'arme hypersonique dans les années 1960, mais les a interrompues avec la "perestroïka". Ces travaux n'ont repris qu'en 2009. En mai 2012, M.Rogozine a déploré le retard que la Russie accusait sur les Etats-Unis dans ce secteur.

    Dossier:
    MAKS-2013 de Joukovski (34)

    Lire aussi:

    Et si l’on comparait les armes hypersoniques US à celles de la Russie et de la Chine?
    Les États-Unis planchent sur un drone de reconnaissance hypersonique
    La Russie met au point des missiles hypersoniques, attendus pour 2022
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik