Ecoutez Radio Sputnik
    Russia Arms Expo, ZES Vallée de Titane, Expo 2020 : l’Oural, fer de lance de la Russie

    Russia Arms Expo, ZES Vallée de Titane, Expo 2020 : l’Oural, fer de lance de la Russie

    © Photo : RIA Novosti
    Défense
    URL courte
    0 4 0 0

    Le Salon International de l’armement, du matériel militaire et des munitions Russia Arms Expo (RAE 2013) a eu lieu du 25 au 28 septembre à Nijni Taguil, dans la région de Sverdlovsk, capitale de l’Oural. Il a accueilli plus de 400 exposants venus de 50 pays.

    Le salon RAE 2013 s’est déroulé sous la tutelle du gouvernement russe. Parmi les organisateurs du salon on compte aussi le ministère russe de l’Industrie et du Commerce ainsi que le gouvernement de la région de Sverdlovsk. Le Comité d’organisation du salon RAE 2013 comprenait le vice-Premier ministre russe, Dmitri Rogozine, le ministre russe de l’Industrie et du Commerce, Dmitri Manturov, le vice-ministre russe de la Défense, Iouri Borisov, le directeur général de la compagnie publique russe en charge des exportations d’armements Rosoboronexport, Anatoli Isaykin, le gouverneur de la région de Sverdlovsk, Evgueni Kouïvachev, et d’autres hauts fonctionnaires et des experts militaires.

    Le gouverneur de la région de Sverdlovsk s’est exprimé sur le salon et sur les autres événements qui se préparent à Ekaterinbourg dans une interview à La Voix de la Russie.

    La Voix de la Russie. Que représente pour la région le salon Russia Arms Expo ?

    Evgueni Kouïvachev. « Pour notre région, le développement du complexe militaro-industriel a une importance directe. Une exposition d’armements contribue à augmenter les ventes, à attirer des investissements supplémentaires et à développer des relations de coopération, non seulement en Russie, mais aussi avec les partenaires étrangers. De plus, l’ensemble de nos entreprises impliquées dans la mise en œuvre, la réalisation et la production de matériel militaire, sont également impliquées dans la fabrication de produits à usage civil.

    La croissance du complexe militaro-industriel conduit automatiquement au développement de l’industrie dans son ensemble. Dans la région de Sverdlovsk, nous allons créer

    400 000 emplois et en moderniser 300 000. Bien sûr, cela ne sera possible qu’en partenariat avec le complexe militaro-industriel. L’exposition d’armements, d’équipements militaires et de munitions est en quelque sorte une campagne de publicité pour nos entreprises, et bien entendu, un lieu intéressant pour nouer des liens de partenariat. »

    LVdlR. Pouvez-vous nous parler de la zone économique spéciale « Vallée de titane » ? Quel type de production y sera développé ?

    Evgueni Kouïvachev. « Aujourd’hui, le projet est en phase initiale de développement. En novembre, nous devons recevoir la confirmation d’une entreprise résidente très importante, la société Boeing Manufacturing. Nous avons signé un accord avec Mitsubishi portant sur sa participation. Ils sont en train de préparer une demande pour le Comité de surveillance. Aujourd’hui, nous avons déjà quatre entreprises résidentes inscrites. D’ici la fin de l’année, le Comité de surveillance doit examiner encore sept dossiers. »

    LVdlR. Que produisent les entreprises résidentes ?

    Evgueni Kouïvachev. « Il s’agit d’entreprises privées produisant des composants auxiliaires et des articles en titane, ainsi que des matériaux qui se combinent avec le titane. Je veux dire des matériaux composites. Il y aura aussi des constructeurs automobiles qui produiront des voitures et des équipements dans la « Vallée de titane ».

    Globalement, le projet « Vallée de titane » se poursuit. Cette année, nous allons achever la première étape de son développement, c’est-à-dire la mise en œuvre des infrastructures techniques. L’année prochaine, les premiers produits finis seront réalisés dans la « Vallée de titane».

    LVdlR . Vous vous préparez également à accueillir à Ekaterinbourg l’exposition universelle 2020 ?

    Evgueni Kouïvachev. « Nous sommes en lice pour accueillir l’Expo 2020. Nous avons accompli un gros travail pour obtenir ce droit. Nous sommes soutenus par le Président russe et par le gouvernement de la Fédération de Russie. Nous travaillons en équipe pour faire avancer notre projet. Nous comprenons que c’est une grande responsabilité pour Ekaterinbourg qui ne représente pas seulement la région de Sverdlovsk, mais le pays tout entier. Et nous avons de très sérieux concurrents : Dubaï, la ville brésilienne de Sao Paulo et la ville turque d’Izmir. »

    LVdlR . Ekaterinbourg prépare-t-elle encore d’autres événements ? La ville accueillera-t-elle la Coupe du Monde de football ?

    Evgueni Kouïvachev. « Nous sommes sur la liste des villes prétendant au droit d’accueillir le championnat du monde en 2018. Et nous avons déjà dépensé des sommes considérables pour les pré-projets, les projets et le développement des plans. Aujourd’hui, il n’y a aucune raison de dire que nous n’organiserons pas le championnat.» T

    Lire aussi:

    Le plus grand satellite de Saturne ressemble plus à Mars qu’à la Terre
    Boeing et Airbus dépendent de livraisons de titane russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik