Ecoutez Radio Sputnik
    Le déploiement du bouclier américain en Europe inacceptable pour la Russie

    Le déploiement du bouclier américain en Europe inacceptable pour la Russie

    Сollage: La Voix de la Russie
    Défense
    URL courte
    0 3 0 0

    Les États-Unis et l’OTAN ont commencé à déployer le système européen de défense antimissile dans le Sud de la Roumanie.

    Le système de missile antiaérien polyvalent américain Aegis équipé de missiles intercepteurs Standard-3 (SM-3) sera déployé pour 2015 sur l’ancienne base de Deveselu.

    Ce système a pour but d’intercepter des missiles balistiques à moyenne et à longue portée. Pour la Russie, le déploiement des systèmes américains de défense antimissile en Europe et plus particulièrement en Roumanie et en Pologne est absolument inacceptable. Selon Mikhaïl Khodarenok, membre du Conseil social auprès de la commission militaro-industrielle du gouvernement de la Russie, cela crée une menace pour les forces stratégiques nucléaires du pays : aussi bien pour les Forces des fusées stratégiques de la Fédération de Russie (RVSN) que pour les forces stratégiques navales.

    « Le déploiement de systèmes de défense antimissile à proximité immédiate des zones de déploiement des RVSN et des zones d’actions de nos sous-marins stratégiques peut considérablement affaiblir la possibilité de contre-attaque ou de riposte contre un ennemi éventuel. C’est pour cela que la position de la Russie est univoque sur cette question : le but est de nous nuire ».

    La position des experts russes sur la question primordiale de la sécurité nationale est unanime : le déploiement de systèmes de défense antimissile en Europe peut saper le potentiel nucléaire stratégique de la Russie. C’est pour cette raison, selon Ivan Konovalov, directeur du Centre de la conjoncture stratégique, que la position de la Russie ne changera pas :

    « Cette année, la situation est devenue légèrement moins critique. Dans le passé, la rhétorique militaire a atteint ses limites et la Russie était prête à prendre des mesures extrêmes. Mais grâce à des négociations, nous avons su à parvenir à un consensus. Cependant, les parties n’ont abouti à aucun accord concret. C’est pour cela que la Russie campe sur ses positions. »

    Les Américains refusent de garantir que les systèmes de défense ne seront pas dirigés contre la Russie et se limitent à des assurances orales. Selon Ivan Konovalov, la création d’un système mondial de défense antimissile est devenue une idée fixe pour les États-Unis :

    « C’est lié à la volonté des États-Unis de créer autour d’eux un rideau de fer contre une attaque de missile éventuelle. Ils sont donc prêts à tout pour l’éviter. Et lorsqu’il est question de quelconques garanties (surtout à la Russie, un pays avec un grand potentiel nucléaire), les États-Unis refusent de les donner. Lorsqu’ils parlent de protéger l’Europe, ce n’est que leur deuxième priorité. L’objectif principal du Pentagone est d’installer autour d’eux des systèmes de défense. »

    L’expert souligne que la Russie a plus d’une fois évoqué les mesures qu’elle prendrait en ce qui concerne le déploiement de systèmes de défense antimissile. Il s’agit du déploiement de systèmes de missile balistique Iskander dans la région de Kaliningrad et c’est aussi des actions de la part des RVSN, si les autorités en donnent l’ordre. Cependant, une nouvelle confrontation entre la Russie et les États-Unis ne sera avantageuse pour aucun des deux pays. Au contraire, ces pays doivent aujourd’hui agir de concert pour lutter contre le terrorisme international.   N

    Lire aussi:

    USA: développer les systèmes antimissile pour utiliser à moindre coût l’arme nucléaire
    État-major russe: la Russie doit se préparer à une frappe nucléaire US
    Moscou: le bouclier antimissile US sur le territoire de ses alliés crée une menace
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik