Ecoutez Radio Sputnik
    Totchka-U

    Russie: tirs d'entraînement de quatre missiles Iskander et Totchka-U

    © Photo. Service de presse de la Région militaire de l’Est
    Défense
    URL courte
    0 20 0 0

    Les Troupes balistiques russes ont tiré mercredi quatre missiles tactiques Iskander et Totchka-U lors d'une inspection surprise des Forces de dissuasion nucléaire russes réalisée sous la direction du président russe Vladimir Poutine, a annoncé le ministère russe de la Défense.

    Les Troupes balistiques russes ont tiré mercredi quatre missiles tactiques Iskander et Totchka-U lors d'une inspection surprise des Forces de dissuasion nucléaire russes réalisée sous la direction du président russe Vladimir Poutine, a annoncé le ministère russe de la Défense.

    "Des unités de missiles et d'artillerie des régions militaires Centrale et du Sud ont effectué des tirs de quatre missiles tactiques Iskander et Totchka-U sur des cibles d'entraînement situées sur le polygone de Kapoustine Iar, dans la région d'Astrakhan", a indiqué le ministère.

    Les missiles ont détruit leurs cibles d'entraînement après avoir parcouru une distance de plus de 100 kilomètres, notent les militaires qui ont suivi le déroulement des tirs au moyen de drones de fabrication russe.

    Une inspection surprise des Forces de dissuasion nucléaire, de la défense spatiale, de la marine et de l'aviation stratégique s'est tenue mercredi sous la direction du chef suprême des armées et président russe Vladimir Poutine. Pendant l'exercice surprise, les Troupes balistiques stratégiques russes (RVSN) ont également tiré des missiles balistiques stratégiques Topol et Voevoda et deux sous-marins nucléaires russes ont effectué des tirs de missiles balistiques en plongée.

    Lire aussi:

    Zapad 2017: des missiles Iskander-M et Totchka-U détruisent des blindés ennemis
    En pleine crise nord-coréenne, l'Iskander-M de plus en plus actuel
    Un missile invisible pour équiper les systèmes russes Iskander
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik