Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Russie: le SNLE Severodvinsk entame ses tests d'homologation

    Défense
    URL courte
    0 01

    Le sous-marin nucléaire russe Severodvinsk (projet 885 Iassen) a procédé mardi à des tests d'homologation, a annoncé le service de presse des chantiers navals Sevmach.

    Le sous-marin nucléaire russe Severodvinsk (projet 885 Iassen) a procédé mardi à des tests d'homologation, a annoncé le service de presse des chantiers navals Sevmach.

    "Le sous-marin nucléaire russe de nouvelle génération Severodvinsk (projet Iassen) a achevé ses essais d'usine lancés en 2011 et a procédé aux tests d'homologation", a indiqué le service de presse.

    "A présent, le sous-marin doit passer des tests de manœuvrabilité, de vitesse et effectuer des tirs de missiles. Ensuite le sous-marin nucléaire sera remis à la Marine", a ajouté le service de presse.

    Vladimir Pialov, constructeur général du bureau d'études Malakhit, qui a conçu le sous-marin, a antérieurement annoncé que le Severodvinsk devrait équiper la Marine russe avant le 25 décembre 2013.

    Le sous-marin nucléaire Severodvinsk est le chef de file du projet 885 Iassen. Il a un déplacement de 8.600/13.800 tonnes et peut plonger à 600 mètres de profondeur. Sa vitesse est de 16/30 nœuds. Le SNLE Severodvinsk est doté de missiles supersoniques de croisière de type Oniks et Kalibr et de torpilles à guidage automatique. Son équipage comprendra 90 sous-mariniers dont 32 officiers. Selon les spécialistes de Sevmach, c'est "le sous-marin le plus moderne et le moins bruyant de fabrication russe".

    Les chantiers navals Sevmach de la ville de Severodvinsk construisent un autre sous-marin nucléaire du projet 885 baptisé "Kazan". Sa livraison à la Marine est programmée pour 2015. Le troisième sous-marin de la série, le "Novossibirsk", a été mis en chantier en 2013.

    Lire aussi:

    Les sous-marins russes vont être camouflés en baleines
    Les sous-marins nucléaires Iassen bientôt les plus puissants de la Flotte russe
    La Marine russe se prépare à accueillir 11 nouveaux sous-marins nucléaires
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik