Ecoutez Radio Sputnik
    Biathlon en char d'assaut en Russie: le Venezuela répond présent

    Biathlon en char d'assaut en Russie: le Venezuela répond présent

    © Photo: RIA Novosti/Kirill Braga
    Défense
    URL courte
    0 0 01

    L'armée vénézuélienne participera aux compétitions internationales de biathlon en char d'assaut programmées en Russie pour août, a déclaré jeudi à Moscou Ivan Bouvaltsev, chef du Département principale de préparation au combat des Forces armées russes.

    « Le Venezuela a confirmé sa participation. L'Italie ne participera pas aux compétitions, mais assistera en qualité d'observateur », a indiqué M.Bouvaltsev à RIA Novosti.

    La Russie accueillera sur son territoire le 2e championnat international de biathlon en chars d'assaut du 4 au 16 août. Selon le ministère russe de la Défense, 13 pays dont la Chine et le Koweït ont déjà confirmé leur intention de participer aux compétitions et 22 autres pays enverront leurs observateurs. La liste complète des participants sera annoncée dans un mois.

    Les équipages chinois et koweïtien utiliseront des chars de fabrication nationale.

    La compétition de biathlon en chars d'assaut se déroule comme une course de relais à ski. Les chars doivent parcourir une piste de 20 kilomètres parsemée d'obstacles et participer à trois séances de tir - en utilisant un missile, une mitrailleuse antiaérienne et trois obus d'artillerie. A la différence du biathlon classique, les équipages des chars doivent détruire des cibles imitant des chars et des hélicoptères volant à une basse altitude à une distance de 0,9 km à 2,2 km.

    Les premières compétitions internationales de biathlon en chars se sont déroulées en août 2013 à Alabino, dans la région de Moscou.

     

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Biathlon en char d'assaut de l'Otan: l'Ukraine se classe avant-dernière
    T-72B3 : Un char au caractère sportif
    Biathlon en chars de combat: un équipage russe établit un record
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik