Ecoutez Radio Sputnik
    Un sous-marin nucléaire russe

    Journée de la Marine russe: deux SNLE mis en chantier dimanche

    © Photo. Sevmash
    Défense
    URL courte
    0 0 0
    S'abonner

    Deux sous-marins nucléaires russes, le cinquième SNLE de classe Boreï (projet 955A) baptisé Kniaz Oleg (Prince Oleg) et le quatrième SNLE polyvalent du projet 885 Iassen baptisé Krasnoïarsk, seront mis en chantier ce dimanche à Severodvinsk (nord), a appris RIA Novosti auprès d'une source au sein de l'industrie militaire.

    Deux sous-marins nucléaires russes, le cinquième SNLE de classe Boreï (projet 955A) baptisé Kniaz Oleg (Prince Oleg) et le quatrième SNLE polyvalent du projet 885 Iassen baptisé Krasnoïarsk, seront mis en chantier ce dimanche à Severodvinsk (nord), a appris RIA Novosti auprès d'une source au sein de l'industrie militaire.  

    "A l'occasion de la Journée de la Marine russe, la cérémonie de mise en chantier de deux SNLE – Kniaz Oleg et Krasnoïarsk – se tiendra aux chantiers navals Sevmach", a indiqué la source.  

    La Marine de guerre russe est actuellement dotée de 60 sous-marins dont une dizaine de sous-marins nucléaires stratégiques, plus de 30 sous-marins nucléaires polyvalents, ainsi que des sous-marins diesel et spéciaux. 

    Les SNLE de 4e génération du projet 955 Boreï ont un déplacement de 14.700/24.000 tonnes et peuvent plonger à 450 mètres de profondeur. Leur vitesse est de 15 nœuds en surface et de 29 nœuds en plongée. Chaque SNLE du projet Boreï sera doté de 16 missiles intercontinentaux R-30 Boulava-30 à dix têtes à trajectoires indépendantes.

    Capables de tirer des missiles balistiques intercontinentaux Boulava, les sous-marins nucléaires du projet 955 Boreï constitueront la base des Forces navales stratégiques russes après la mise au rebut des sous-marins des projets 941 Akoula (Typhoon selon le code de l'OTAN), 667 BDR Kalmar et 667 BDRM Delfin (Delta-3 et Delta-4 selon l'OTAN) en 2018. 

    Les sous-marins nucléaires d'attaque du projet 885 Iassen ont un déplacement de 8.600/13.800 tonnes et peuvent plonger à 600 mètres de profondeur. Leur vitesse est de 16/30 nœuds. Selon les spécialistes de Sevmach, ce sont "les sous-marins les plus modernes et les moins bruyants de fabrication russe". Dotés de missiles supersoniques de croisière de type Oniks et Kalibr et de torpilles universelles à guidage automatique, ces sous-marins pourront détruire des cibles terrestres à une distance de 1.500 km des côtes.

    Lire aussi:

    Il prend sa retraite à 24 ans grâce à une épargne agressive
    «L’armée française n’est pas venue au Niger par hasard!» – ministre d’État nigérien
    Des terroristes de Daech arrêtés à Moscou par les forces spéciales russes - vidéo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik