Ecoutez Radio Sputnik
    L’Ukraine au seuil d’une implosion militaire

    L’Ukraine au seuil d’une implosion militaire

    © Photo: RIA Novosti/ RT
    Défense
    URL courte
    0 131 0 0

    L'armée ukrainienne est au seuil de l’effondrement.

    Les militaires n’ont pas assez d’équipement, de munitions, et l’oligarque ukrainien principal Igor Kolomojsky vend à l'armée à un prix fou le kérosène et les gilets pare-balles. Il y a un déficit de ressources humaines également. Au cours des derniers jours, plus de 400 militaires ont franchi la frontière avec la Russie et ont demandé de leur octroyer un refuge. L'incertitude fait peur aux gens, et l'incapacité des pouvoirs de Kiev à organiser leur armée risque d’engendrer prochainement une catastrophe à l'échelle de l'État.

    L'évasion massive des soldats ukrainiens a fait parler de nouveau de l’état lamentable des forces armées du pays et en conséquence – de la baisse brutale de la capacité à combattre. Les gens ont peur de devenir des parias dans la société, considère le politologue et le publiciste ukrainien Alexandre Karevine :

    « On peut dire qu’ils ne veulent pas être les bourreaux de leur peuple. Aujourd'hui, on a ces autorités, mais demain, il y en aura d’autres. Nous l’avons déjà vu quand ceux qui protégeaient Ianoukovich, ont été déclarés ensuite +les ennemis du peuple+. Personne en effet, ne sait ce qu’il se passera dans un mois ou deux. Les soldats comprennent que s'il y a quelques changements à l’échelle supérieure, au lieu d’être traités en héros, ils peuvent bien devenir +les ennemis du peuple+ ».

    Un autre problème consiste en ce qu’il n’y a personne pour diriger ces troupes. Il n'y a pas de leader qui puisse unir les gens et assumer entièrement la responsabilité pour eux, dit le président de l'association pan-ukrainienne La Communauté Russe de l'Ukraine, Konstantin Chourov :

    « Pour que les troupes puissent accomplir leur tâche, le facteur assez important, ce n’est pas seulement leur formation, leur cohésion, mais aussi la présence de gens d’autorité et compétents à la tête de ces troupes, qui se soucient des soldats. C'est un axiome. On n’en voit pas dans les Forces armées de l'Ukraine, et surtout dans la Garde Nationale. »

    Kiev espère toujours recevoir le soutien de l'Ouest, qui pour sa part continue à garder leur espoir éveillé. Récemment, les États-Unis ont annoncé qu'ils envisageaient d’octroyer 19 millions de dollars pour la formation et l'équipement de la Garde Nationale ukrainienne. Mais les pouvoirs de Kiev ont tort de compter sur l'armement le plus récent. On essaiera de leur donner le moins utile, dit le rédacteur en chef de la revue Défense nationale Igor Korotchenko :

    « Aujourd'hui, on accorde de l'aide à l'Ukraine, en effet. Mais cela se fait par voie de la livraison du vieil armement soviétique des pays de l'OTAN qui faisaient autrefois partie du Traité de Varsovie. Ils réalisent ces transferts, sans l’afficher. Mais je soulignerai ceci : l'armée ukrainienne n'est pas prête à utiliser le matériel militaire occidental. Pour cela, il faut des effectifs militaires bien formés, mais l'Ukraine fait la guerre suivant les méthodes d’il y a 30 ans, avec des vieilles armes soviétiques. »

    Il n’y a rien d’étonnant dans cette situation dans l'armée, ajoute M. Korotchenko. Le Ministère de la Défense de l'Ukraine est actuellement «une structure entièrement corrompue ». Lorsque les Etats-Unis ont livré en Ukraine 300 000 rations alimentaires sèches, les troupes ne les ont pas reçues. Elles se sont retrouvées sur le marché noir. Donc, le sort de l’armée n’est pas enviable, disent les experts. La catastrophe n’a pas encore éclaté, mais ce n’est qu’une question de temps. Et le temps joue contre Kiev. /N

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Grands titres