Ecoutez Radio Sputnik
    Défense

    Le 1er Mistral russe doté d'hélicoptères en 2015 (Moscou)

    Défense
    URL courte
    La Russie achète un BPC Mistral (316)
    0 32 0 0

    Les essais des hélicoptères d'assaut Ke-52K destinés aux bâtiments russes de classe Mistral prendront fin en 2015, a annoncé le directeur adjoint du Service fédéral de coopération technico-militaire Anatoli Pountchouk, qui conduit la délégation russe au salon Euronaval 2014 à Paris.

    Les essais des hélicoptères d'assaut Ka-52K destinés aux bâtiments russes de classe Mistral prendront fin en 2015, a annoncé lundi à RIA Novosti le directeur adjoint du Service fédéral de coopération technico-militaire Anatoli Pountchouk, qui conduit la délégation russe au salon Euronaval 2014 à Paris.

    "Un programme approprié a été conçu et mis à exécution. Aux termes de ce document, les essais d'Etat de l'hélicoptère [Ka-52K] doivent s'achever en 2015", a déclaré M.Pountchouk.

    Le premier bâtiment de type Mistral sera incorporé à la Marine russe cette même année. Une fois à Saint-Pétersbourg, il sera envoyé au chantier naval Severnaïa Verf pour être équipé d'armements russes. Ces travaux doivent s'achever d'ici le milieu de l'année 2015.

    Selon M.Pountchouk, quatre hélicoptères Kamov Ka-52K sont actuellement en construction pour équiper le bâtiment de projection et de commandement (BPC) fabriqué en France pour les forces navales russes.

    Le contrat de construction de deux BPC a été conclu entre le groupe français DCNS et l'exportateur d'armements russe Rosoboronexport en 2011.

    © RIA Novosti/Avrora.
    L'hélicoptère russe Alligator modernisé pour le Mistral

    Les Etats-Unis s'opposent vivement à la réalisation de ce contrat et exercent une pression sur la France. Cette dernière a à plusieurs reprises menacé de suspendre la livraison des porte-hélicoptères à la Russie, motivant sa position par le comportement de Moscou dans la crise ukrainienne.

    Les experts russes estiment pour leur part que même en cas de non-exécution du contrat par la partie française, le préjudice subi par la Marine russe sera minimal: la France sera tenue de payer une indemnité substantielle tandis que la Russie construira elle-même un bâtiment similaire.

    Dossier:
    La Russie achète un BPC Mistral (316)

    Lire aussi:

    Moscou formera les pilotes des hélicoptères Ka-52 destinés aux Mistral égyptiens
    La version maritime de l'Alligator russe passe des essais en mer
    Les Mistral, «des porte-hélicoptères en mini-bikini» inutiles en Arctique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik