Ecoutez Radio Sputnik
    Russie: six Tu-160 livrés à l'aviation à long rayon d'action en 2015

    Russie: six Tu-160 livrés à l'aviation à long rayon d'action en 2015

    © Photo: RIA Novosti/Skryinikov
    Défense
    URL courte
    0 11

    L'aviation russe à long rayon d'action se dotera de six nouveaux bombardiers porte-missiles stratégiques Tupolev Tu-160 en 2015, a annoncé mardi à Moscou le commandant en chef de l'Armée de l'air russe Viktor Bondarev.

    "En 2015, l'aviation à long rayon d'action sera équipée de six Tu-160 supplémentaires. Nous porterons en outre à 43 le nombre de nos bombardiers stratégiques Tu-95", a indiqué le commandant en chef devant les journalistes.

    L'armée russe comptait 16 bombardiers Tu-160 au début de 2013.

    Surnommé Cygne blanc, le bombardier porte-missiles stratégique Tu-160 (code Otan: Blackjack) est le plus grand et le plus puissant avion supersonique militaire doté d'ailes à géométrie variable. Cet avion doté d'armes nucléaires et conventionnelles est aussi l'avion de combat le plus lourd au monde et le bombardier ayant la plus grande masse au décollage. Son rayon d'action atteint 14.000 km. Son équipage comprend quatre pilotes.

    Le bombardier lourd lance-missiles Tupolev Tu-95MS (code Otan: Bear) est l'avion turbopropulseur le plus rapide. Doté de missiles de croisière, il est destiné à détruire des sites ennemis importants par tous les temps, de jour comme de nuit.

    L'Aviation russe à long rayon d'action célèbre mardi son 100e anniversaire. Le 23 décembre 1914, l'empereur russe Nicolas II a entériné le Règlement sur la création d'une escadre d'aéronefs baptisée Ilia Mouromets en l'honneur du héros de poèmes épiques russes.

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Le Tu-160, l’avion le plus puissant dans l’histoire de l’aviation militaire
    La version remaniée du célèbre bombardier stratégique russe Tu-160 dans le ciel en 2018
    Le groupe Tupolev livre à l’Armée de l’air russe trois bombardiers modernisés
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik