Défense
URL courte
416140
S'abonner

Les Etats-Unis ont exigé que le Vietnam ferme l'aérodrome de Cam Ranh aux bombardiers russes patrouillant dans l'espace aérien près de l'île de Guam.

Les Etats-Unis ont demandé au Vietnam d'interdire à la Russie d'utiliser l'ancienne base aérienne américaine de Cam Ranh pour ravitailler les bombardiers porteurs d'armes nucléaires, a annoncé un responsable du département d'Etat américain à l'agence Reuters

"Nous avons demandé aux autorités vietnamiennes de garantir que la Russie ne pourra plus utiliser son accès à la baie de Cam Ranh pour exercer des activités susceptibles d'accentuer la tension dans la région", indique l'agence.

Le commandant de l'armée américaine du Pacifique, le général Vincent Brooks, a déclaré à l'agence que des bombardiers russes effectuaient des "vols provocateurs", y compris autour de l'île de Guam qui abrite une importante base aérienne américaine. Selon M. Brooks, les bombardiers russes évoluant autour de Guam sont réapprovisionnés en vol par des avions-ravitailleurs russes décollant de l'aérodrome de Cam Ranh. 

Cet aérodrome a été construit par des militaires américains pendant la guerre du Vietnam en tant qu'élément constitutif de la base de Cam Ranh. Après la guerre, il a été utilisé de 1979 à 2002 par les forces aériennes de l'URSS et de la Russie. 

En 2004, une partie de la base a été rénovée pour accueillir un aéroport civil. Depuis décembre 2009, ce dernier reçoit des vols internationaux.

Lire aussi:

Russie-Vietnam: porter les échanges à 10 mds USD (Poutine)
Il braque un bar-tabac dans l'Oise puis entame une carrière de gendarme en Turquie
Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
Tags:
Cam Ranh (aérodrome), Vincent Brooks, Guam, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook