Défense
URL courte
Résiliation du contrat Mistral (128)
0 1133
S'abonner

Le second porte-hélicoptères de classe Mistral destiné à la Russie prendra le large lundi après-midi.

Le Sébastopol, second porte-hélicoptères de classe Mistral construit par la France pour la Russie, effectuera des essais en mer de lundi à vendredi, a annoncé lundi une source informée.

Selon la source, le navire prendra le large lundi après-midi, la haute mer est prévue pour 13h30 heure locale.

Un représentant des chantiers navals français STX a antérieurement annoncé à RIA Novosti qu'il n'y aura pas de représentants russes à bord du Sébastopol. D'après lui, il faudra organiser de nouveaux essais en cas d'arrivée d'un équipage russe à Saint-Nazaire. 

Le premier navire de classe Mistral destiné à Moscou, le Vladivostok, a effectué ses essais en mer avec un équipage russe à bord en octobre dernier.

La Russie et le constructeur naval français DNCS/STX ont signé un contrat de 1,2 milliard d'euros prévoyant la construction de deux bâtiments de guerre de classe Mistral en 2011. La livraison du Vladivostok, initialement prévue en novembre 2014, est toujours suspendue par le président français François Hollande sur fond de crise en Ukraine. Le navire est en attente au port de Saint-Nazaire. Les Etats-Unis sont hostiles à la remise des deux navires à Moscou et ont proposé aux chantiers STX de construire un paquebot géant, dont le coût dépasse celui du contrat sur les navires pour la Russie. Moscou envisage de réclamer à la France une indemnité pour le non-respect du contrat.

Dossier:
Résiliation du contrat Mistral (128)

Lire aussi:

Le constructeur des Mistral décroche une grosse commande US
Mistral: les essais en mer du deuxième navire prévus en mars
Le Drian: la livraison du Mistral toujours gelée
Le premier Mistral toujours pas livré à la Russie
Tags:
Sébastopol (porte-hélicoptères), Mistral, STX France, Atlantique, Saint-Nazaire, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik