Ecoutez Radio Sputnik
    Avion de chasse russe SU-27

    Un SU-27 russe approche un avion espion US, rien d'irrégulier, selon Moscou

    © Sputnik . Valery Melnikov
    Défense
    URL courte
    0 22211
    S'abonner

    Un avion de chasse russe SU-27 serait passé tout près du nez d'un appareil de reconnaissance américain, mardi 7 avril, au-dessus de la mer Baltique, ce qui a donné lieu à des protestations discrètes de Washington sur fond de crise ukrainienne.

    En commentant le rapprochement mardi dernier d'un chasseur russe SU-27 d'un appareil de reconnaissance américain RC-135U au-dessus de la mer Baltique, le ministère russe de la Défense a indiqué samedi en réponse à des protestations des Etats-Unis qu'il n'y avait là rien d'irrégulier. 

    L'incident s'est produit mardi 7 avril alors qu'un RC-135U de l'US Air Force effectuait, selon une partie américaine, une mission de routine dans l'espace aérien international au-dessus de la mer Baltique. Le porte-parole du Pentagone, Mark Wright, a affirmé que le SU-27 Flanker avait pratiquement frôlé l'appareil de reconnaissance américain.

    Son homologue russe Igor Konachenkov a raconté que la DCA russe avait observé une cible aérienne inconnue qui se dirigeait vers la frontière nationale de Russie. Un SU-27 a reçu pour mission d'identifier l'objet en question. Le chasseur a contourné plusieurs fois l'appareil américain. En constatant qu'il s'agissait d'un RC-135U de l'US Air Force, le pilote l'a rapporté au commandement.

    "Après cette manœuvre du chasseur russe qui n'avait rien d'irrégulier en soi, l'appareil américain a changé de direction et s'est éloigné de la frontière russe", a expliqué le général Konachenkov.

    Lire aussi:

    Des chasseurs russes s'entraînent à repousser une attaque balistique massive
    Russie: les chasseurs de 5e génération produits en série en 2016
    La Russie teste cinq chasseurs de 5e génération
    Chasseur de 5e génération T-50: l'armée russe dotée d'ici 2016
    Tags:
    RC-135, Su-27, ministère russe de la Défense, Mark Wright, mer Baltique, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik