Défense
URL courte
3926
S'abonner

La Corée du sud a effectué un test réussi d'un missile ayant une portée supérieure à 500 kilomètres, donc capable de couvrir pratiquement tout le territoire nord-coréen.

Les militaires sud-coréens ont testé, en présence de la présidente du pays Park Geun-hye, un missile balistique capable d'atteindre des cibles sur la quasi-totalité du territoire de la Corée du Nord, a annoncé mercredi un communiqué mis en ligne sur le site de l'administration présidentielle.

Il s'agit du premier essai d'un missile ayant une portée de plus de 500 kilomètres. Le test a été effectué dans le district de Taean, province du Chungcheong du Sud (ouest du pays).

Le développement du missile a débuté en 2012 après la signature d'un accord américano-sud-coréen autorisant Séoul à augmenter la portée de ses missiles balistiques de 300 à 800 kilomètres. Cet accord a également permis à la Corée du sud de porter le poids limite de l'ogive de 500 à 1.500 kilogrammes à condition que la portée du missile ne dépasse pas 300 kilomètres. A l'heure actuelle, l'armée sud-coréenne dispose de missiles d'une portée de 300 kilomètres dotés de charges de 500 kilogrammes au maximum.

Selon un responsable du ministère sud-coréen de la Défense qui a requis l'anonymat, "les tests réussis permettraient de mettre les nouveaux missiles en service d'ici la fin de l'année".

L'essai du missile ayant une portée accrue a eu lieu un mois après que la Corée du Nord a annoncé avoir lancé un missile balistique depuis un sous-marin en plongée.

Lire aussi:

La Russie, la Corée du Sud, les USA, la Chine et le Japon réagissent à l'essai nucléaire nord-coréen
Russie-Corée du Sud: le désarmement nucléaire de la Corée du Nord au menu d'une rencontre à Moscou
Mer du Japon: la Corée du Nord tire un missile à courte portée
La Corée du Nord pourrait tester son missile Musudan (experts)
Tags:
Park Geun-hye, Corée du Nord, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik