Défense
URL courte
11151
S'abonner

Les concepteurs d'armes de précision ne peuvent plus compter sur le système de géolocalisation américain GPS depuis l'apparition de brouilleurs GPS sur le marché international.

Un laboratoire de l'Armée de l'air américaine œuvre pour la création d'un système de guidage des bombes capable d'éliminer les faux signaux émis par les brouilleurs GPS ennemis, rapportent le site Defensenews.com

Baptisé HOG-J (Home-On-GPS Jam), le nouveau contre-brouilleur GPS équipera les systèmes de guidage JDAM (Joint Direct Attack Munition) et les bombes SDB-I (Small Diameter Bomb) guidées vers leur cible par un système embarqué de positionnement par GPS et de calcul de trajectoire.

Les essais en vol de HOG-K ont déjà commencé sur le polygone de White Sands au Nouveau-Mexique. Le nouveau système sera livré à l'armée américaine en 2017. 

Les simulateurs GPS (spoofers) peuvent capter les signaux authentiques des satellites GPS et de les réémettre sur les mêmes longueurs d'onde (1176,45, 1227,6 et 1575,42 MHz) après avoir légèrement modifié les coordonnées. Cela permet de désorienter les systèmes de guidage des missiles et bombes qui captent en priorité le faux signal du simulateur, car il est plus puissant que celui d'un satellite situé à des milliers de kilomètres de la Terre. Les brouilleurs GPS sont faciles à fabriquer et ne coûtent pas cher. 

Selon Defensenews.com, l'Iran a capturé en décembre 2011 un drone RQ-170 Sentinel qui espionnait ses sites nucléaires, en lui transmettant des signaux GPS modifiés par un brouilleur. Le drone a été obligé de se poser dans le désert où il a été récupéré presque intact. En 2011, la Corée du Nord a bloqué des signaux GPS sud-coréens. Des médias ont à l'époque affirmé que Pyongyang avait utilisé un brouilleur de fabrication russe capable de désorienter les armes guidées.

Lire aussi:

L'armée russe reçoit un brouilleur de satellites espions
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Coronavirus: deux nouveaux cas recensés en France
Coronavirus: un premier cas confirmé en Algérie, un citoyen italien
Tags:
SDB-I (Small Diameter Bomb), JDAM (Joint Direct Attack Munition), HOG-J (Home-On-GPS Jam), GPS, Pentagone, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook