Défense
URL courte
161053
S'abonner

Le Pentagone crée le centre spatial Open Space-War Center de peur que la Russie et la Chine attaquent ses satellites militaires et gouvernementaux.

La création du centre est accélérée et vise à repousser une menace spatiale en rassemblant tout type d'information sur ce qui se passe sur le territoire des adversaires potentiels.“Dans six mois, le centre opérationnel va recevoir les données des satellites appartenant à toutes les agences gouvernementales”, a déclaré le secrétaire adjoint à la Défense des États-Unis Robert Work.

D’après lui, ce centre doit assurer l’avantage technologique des États-Unis sur la Chine et la Russie, dont l’équipement est très bien modernisé et qui représente un danger réel pour la présence spatiale de l’Amérique.

“Nous voulons être capables de détecter depuis l’espace toute activité inhabituelle sur la Terre. Si, tout d'un coup, beaucoup de véhicules se retrouvent près d'une usine de missiles d'un pays ennemi, nous voulons savoir pourquoi et nous voulons le savoir rapidement”, a dit Robert Work au symposium GEOINT soutenu par la Fondation de l’exploration géospatiale des Etats-Unis (USGIF).

Les États-Unis doivent être prêts à dominer des conflits se passant au niveau spatial, qui était récemment un “espace sacré”, souligne M.Work.

Le nouvel Open Space-War Center va être construit sur le territoire de Vandenberg Air Force Base, une base militaire américaine située dans le comté de Santa Barbara, en Californie.

Lire aussi:

Le Pentagone alloue 20 millions de dollars pour un missile hypersonique
Pentagone: l’Otan s'apprête à une confrontation avec Moscou
Allemagne: conférence secrète du Pentagone sur la lutte contre Moscou
Tags:
base militaire, espace, satellite, Pentagone, Robert Work, Chine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook