Ecoutez Radio Sputnik
    «Leclerc» на военном параде в честь дня взятия Бастилии в Париже (2006)

    Un nouveau-né franco-allemand sur le marché de l’armement

    © Wikipedia/ Rama
    Défense
    URL courte
    8940
    S'abonner

    Nexter Systems (France) et Krauss-Maffei Wegmann (Allemagne), deux des principaux leaders européens de la défense terrestre, ont scellé le 29 juillet leur alliance annoncée il y a un an.

    Le rapprochement des deux groupes, dans le cadre d’une société holding, donne naissance à l’entreprise franco-allemande de défense KANT (KMW and Nexter Together). Le projet d’alliance doit encore recevoir les autorisations juridiques et réglementaires habituelles et devrait entamer son activité d’ici la fin de l’année, annonce le communiqué de presse.

    En précisant les raisons du projet stratégique qu’est KANT, le président directeur général de Nexter, Philippe Burtin, a déclaré devant la Commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale que les marchés de la défense terrestre sont actifs et très compétitifs, dans un contexte où les menaces n’ont pas faibli. Dans ce cadre, l’industrie de défense terrestre européenne restait fragmentée. L’alliance permettrait de mutualiser les compétences et les capacités industrielles et d’achat, tout en disposant d’une palette d’activité qui compense les cycles ou les aléas commerciaux d’un segment à l’autre.

    Frank Haun, président directeur général de KMW, a à son tour déclaré que l’Europe et l’Otan n’ont pas seulement un nombre important de menaces militaires à leurs frontières: la défense de ces territoires et de ceux des alliés européens, la protection des routes maritimes mondiales, et les opérations extérieures mettent selon lui déjà fortement à contribution les capacités de forces armées. "La crise ukrainienne nous a récemment montré qu’une situation peut dégénérer rapidement. Quelle est notre capacité de dissuader des agresseurs potentiels? Disposons-nous d’assez de véhicules blindés, ne serait-ce par exemple que pour défendre Berlin?", a ajouté M.Haun.

    Le projet KANT devrait mettre au monde un nouveau leader européen de l’armement sur le marché de la défense terrestre. L’alliance prévoit des ventes annuelles totales d’un montant de près de 2 milliards d’euros, un carnet de commandes de quelque 9 milliards d’euros et plus de 6.000 salariés.

    Nexter Systems est un leader sur le marché français du matériel d’armement terrestre, qui a réalisé 1,04 milliard d’euros de chiffre d’affaires. La société est organisée en trois pôles: le pôle Systèmes qui produit l’artillerie, les armements embarqués, les chars de combat lourds et légers, les engins blindés et les robots, ainsi que les pôles Munitions et Équipements.

    L’origine de l’entreprise familiale Krauss-Maffei Wegmann remonte à plus de 175 ans. En 2014, avec ses 3.200 collaborateurs, elle a enregistré plus d’un milliard d’euros de prises de commandes. Dans le monde occidental, KMW est le seul producteur de chars lourds de combat modernes.

    Lire aussi:

    Armement: la Géorgie passe une nouvelle commande à la France
    Armée-2015: l'industrie russe de l'armement a prouvé son potentiel
    Armement: l'Inde dément rechercher une alternative aux Rafale
    Russie: un nouveau véhicule blindé pour les troupes aéroportées
    Tags:
    véhicules blindés, char, défense, armements, Nexter, KANT (KMW and Nexter Together), Krauss-Maffei Wegmann, Commission parlementaire française de la défense nationale et des forces armées, OTAN, Frank Haun, Philippe Burtin, Europe, France, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik