Ecoutez Radio Sputnik
    Un sous-marin nucléaire russe

    Koursk, plus jamais ça: ces équipements ultramodernes livrés à la Marine russe

    © Photo. Service de presse des chantiers navals Sevmach
    Défense
    URL courte
    34506

    15 ans après le naufrage du sous-marin Koursk, les Forces navales russes reçoivent des appareils de sauvetage submersibles ultramodernes.

    Selon le commandant de la Marine russe Viktor Tchirkov, plus de dix navires de sauvetage devront équiper la flotte nationale d'ici fin d'année.

    La nouveauté la plus attendue est le navire océanique Igor Belooussov du projet 21300, construit sur les chantiers de l'Amirauté à Saint-Pétersbourg. Ce bâtiment est conçu pour venir à la rescousse des équipages des submersibles accidentés.

    Equipé de deux réacteurs nucléaires, le sous-marin Koursk a coulé dans les eaux de la mer de Barents le 12 août 2000 au cours d’exercices navals menés par la Flotte russe du Nord. Les 118 membres de l'équipage se trouvant au bord du submersible ont péri.

    Le sous-marin, qui s'est immobilisé à 108 mètres de profondeur, n'a été retrouvé que le lendemain de la perte de contact avec l'équipage. Le 19 août, les navires norvégiens Seaway Eagle et Normand Pioneer avec un appareil de sauvetage britannique se sont joints à l'opération de recherche.

    Le 21 août, une semaine après le naufrage, des plongeurs norvégiens ont enfin pu accéder à l'épave du bateau. Ils n’ont pu que constater la mort de toutes les personnes se trouvant à son bord. La cause officielle du naufrage est l'explosion accidentelle d'une torpille, qui a entraîné la déflagration du stock de missiles.

    Néanmoins, les circonstances de la tragédie, considérée comme l'un des plus grands désastres de l'histoire navale du pays, suscitent jusqu'à présent divers spéculations, et plusieurs théories concernant les raisons de la catastrophe circulent dans les médias ainsi que dans la société.

    En vertu de la législation russe, les informations sur le naufrage du Koursk ne pourront être déclassifiées que dans 30 ans à compter de la date des faits. Pourtant, le directeur des archives centrales du ministère russe de la Défense Igor Permiakov a déclaré mercredi aux journalistes que le dossier officiel concernant la tragédie de 2000 pourrait être rendu public avant 2030 sur décision du gouvernement.

    Lire aussi:

    Un sous-marin russe ultrasecret capté accidentellement en Arctique
    K-162: le sous-marin le plus rapide de l'histoire
    Un nouveau sous-marin russe équipé de missiles de croisière
    Naufrage du Koursk
    Tags:
    opération de sauvetage, navires, sous-marins, K-141 Koursk, Marine russe, Flotte russe du Nord, Viktor Tchirkov, mer de Barents, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik