Défense
URL courte
Nouvelles armes russes (140)
751144
S'abonner

Le missile Bouk-M3 est considéré comme l'un des meilleurs moyens au monde d'intercepter les missiles de croisière en basse altitude.

Les missiles sol-air de moyenne portée Bouk de 3e génération, une version modernisée du Bouk-M2, seront livrés à l'armée russe dès l'automne prochain et mis en service opérationnel en 2016.

Selon une source au ministère russe de la Défense, le missile Bouk-M3 figurera sur la commande militaire d'Etat pour 2016 et les Troupes terrestres s'en doteront dès la fin de 2015.

Le missile Bouk-M3 a une portée de 70 km, soit 25 km de plus que son prédécesseur Bouk-M2 considéré comme le meilleur missile de sa classe au monde. Conçu par l'Institut Tikhomirov de Moscou, membre du groupe Almaz-Anteï, le système Bouk-M3 peut engager 36 cibles à la fois et son missile est capable de détruire n'importe quel objet volant, y compris hypermanoeuvrable, et de surmonter les dispositifs de brouillage électronique. Le Bouk-M3 peut également détruire des cibles terrestres et navales grâce à son système de tir vertical.

D'après le directeur général de l'Institut Tikhomirov, Iouri Bely, la Russie a déjà procédé à la création du missile Bouk-M4.

L'Institut Tikhomirov crée en outre des radars AESA pour avions MiG-29, Iak-40 et drones.

Dossier:
Nouvelles armes russes (140)

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Macron n’inspire plus confiance aux Français et recourt à l’«autodéfense agressive», selon la presse allemande
Des passagers maîtrisent un homme avec une crosse dépassant de son sac dans le TER
Tags:
défense antiaérienne, Bouk-M3, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook