Défense
URL courte
4423
S'abonner

Les forces de l’ordre du Dakota du Nord, à la frontière avec le Canada, peuvent désormais intégrer des drones armés à leur arsenal en toute légalité, rapporte le site américain Daily Beast.

Interdits auparavant, les drones armés sont officiellement mis à la disposition de la police du Dakota du Nord grâce à des amendements récents à la loi locale 1328 d'avril dernier, à l'origine destinée à limiter la surveillance policière et à interdire le renforcement des drones par des armes. A présent, seules les armes létales ne peuvent pas être embarquées sur les drones.

Armés de toute une panoplie d'équipements non-létaux, tels que des tasers, des bombes de gaz lacrymogène et des pistolets pneumatiques, les drones présentent un danger considérable pour les cibles civiles.

Des responsables politiques de l'Etat sont préoccupés par la décision, étant donné que parmi ces fameuses armes non-létales, certaines, comme les Tasers, peuvent s'avérer mortelles.

Selon les chiffres du Guardian, une quarantaine de personnes ont ainsi trouvé la mort outre-Atlantique depuis le début de l'année après avoir été atteintes par les Tasers de la police.

Les Etats-Unis ont déjà eu recours à des drones armés dans le cadre d'une opération contre les combattants de l'Etat Islamique (EI) au Yémen.

 

Lire aussi:

Un pêcheur attrape… un drone
Salon MAKS 2015: le drone de reconnaissance Tchirok en taille réelle
Norvège: l'Otan teste un drone sous-marin
Ces 17 millions de Français seront prioritaires pour obtenir le vaccin anti-Covid
Tags:
loi, gaz lacrymogènes, armes non létales, armes létales, police, drone, Dakota du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook