Ecoutez Radio Sputnik
    Bâtiment de guerre de type Mistral

    Moscou pourrait bloquer la vente des Mistral

    © REUTERS/ Stephane Mahe
    Défense
    URL courte
    77162991979

    Moscou mettra son veto à la vente des Mistral sans hélicoptères russes.

    La France cherche de nouveaux acheteurs pour ses deux Mistral commandés et construits spécifiquement pour la Russie. Cependant, Moscou envisage de vendre aux acheteurs potentiels des porte-hélicoptères français ses hélicoptères de combat Ka-52K qui ont été conçus spécialement pour le projet.

    "Le sort des deux porte-hélicoptères est directement lié aux projets de commercialisation des hélicoptères de combat Ka-52K, qui ont été initialement produits et destinés spécialement pour être déployés à bord des Mistral russes", rapporte le quotidien russe Kommersant citant une source proche du dossier.

    Dans le cas où les acheteurs potentiels des porte-hélicoptères français refusaient d’acheter les hélicoptères russes, Moscou pourrait utiliser son droit de veto, ce qui aggraverait sans doute la situation dans laquelle se trouve actuellement l’Hexagone.

    L'Inde, le Brésil, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Vietnam et l'Egypte figurent sur la liste des acheteurs potentiels des deux navires de classe Mistral.

    Néanmoins, les interlocuteurs du quotidien Kommersant estiment que la plupart des propos des autorités françaises concernant la vente des porte-hélicoptères dans un avenir proche "sont infondés".

    Début août, le président russe Vladimir Poutine et son homologue français François Hollande sont arrivés à un accord pour résilier le contrat de construction et de livraison des deux Mistral. La France a déjà versé les indemnités négociées et le pays sera en mesure de disposer des navires après la remise de l’équipement russe déployé sur les porte-hélicoptères.

    Mistral
    © Sputnik. Alexei Filippov
    En plus des hélicoptères Ka-52K développés spécifiquement pour les Mistral, il faut noter que, réciproquement, les Mistral ont été construits pour ce type d’appareil. D’autres technologies ont été adaptées aux exigences russes: système de géolocalisation GLONASS, appareils de communication, de cryptage, radars, double coque pour la navigation polaire. Les futurs acheteurs des Mistral seront donc obligés de traiter avec la Russie à un moment ou à un autre pour pouvoir exploiter ces navires.

    Lire aussi:

    Réexportation des Mistral: pas encore de "feu vert" de Moscou
    Mistral: selon Paris, la non-livraison coûtera moins d'un milliard EUR
    Mistral: les discussions du démontage de l'équipement débuteront en France
    Tags:
    livraisons, contrat, porte-hélicoptères, Mistral, François Hollande, Vladimir Poutine, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik