Défense
URL courte
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
241161
S'abonner

Selon le ministère russe de la Défense, l'aviation russe porte des frappes uniquement contre des objectifs reconnus.

Les avions russes qui participent à l'opération contre du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, assurent une précision de frappes de 5 mètres, a déclaré mercredi à Moscou Andreï Kartapolov, chef de la direction opérationnelle de l'Etat-major général russe.

"La précision des frappes est inférieure à 5 mètres", a indiqué le général Kartapolov.

Selon lui, les troupes russes s'attaquent uniquement à des objectifs reconnus après une longue préparation.

"Nous prenons les décisions concernant la destruction d'un objectif uniquement après avoir analysé toutes les données et simulé chaque frappe sur ordinateur. Nous utilisons le même algorithme pour déterminer les objectifs pour l'aviation", a ajouté le général.

Des missiles russes tirés depuis la mer Caspienne frappent les terroristes en Syrie
© Sputnik . Ministry of Defence of the Russian Federation

Au total, les Forces aérospatiales russes ont effectué 112 frappes contre les positions de l'EI en Syrie depuis le début de l'opération aérienne le 30 septembre dernier. Les navires de la Flottille russe de la Caspienne ont en outre tiré 26 missiles de croisière Kalibr, détruisant 11 cibles à une distance de 1.500 km.

Moscou a lancé son opération contre l'EI sur demande du président syrien Bachar el-Assad. Son aviation et ses navires de guerre attaquent les terroristes en coopération avec les troupes syriennes.


Dossier:
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

Lire aussi:

Syrie: les technologies militaires russes en action
Les bombardiers russes détruisent des blindés dérobés par l’EI en Irak et en Syrie
Les hélicoptères d'assaut russes sur l'aérodrome syrien de Hmeimim
Tags:
frappe aérienne, Troupes aérospatiales de Russie, Etat islamique, Andreï Kartapolov, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook